Mal de vivre

1386 mots 6 pages
La grande question existentielle; comment reconnaître et trouver le véritable amour?

L’heure a sonné. Le nouveau monde est à notre porte. Nous voilà arrivés à ce temps de vérité concernant « l’amour ». En tant que Grand Maître incontesté du nouveau monde, je vous le dis, en vérité, je vous le dis, vous connaîtrez dans ces prochaines lignes tout ce que vous devez comprendre en ce qu’est l’amour idéal. Saisir ce qu’est l’amour véritable. Comment le reconnaître ? Comment apprivoiser les diverses facettes de l’amour, fondamentalement et idéalement. Moi, votre Maitre, mettrai la lumière concernant les défis essentiels qu'il vous faudra relever pour abandonner ce mythe du « grand amour » et le remplacer par une vision de l'amour qui conduise à l'épanouissement et à la satisfaction. Dès maintenant, peuple du nouveau monde, soyez attentif car vous aurez les réponses à cette grande question existentielle; comment reconnaître et trouver le véritable amour ?

Nul point désir de vous faire languir, il est en mon devoir de vous charmer avec certaines bases du comportement humain. Savez-vous que l’humain est fondamentalement paresseux ? Vous en êtes surpris à ce point ? Selon l’honorable écrivain Marcel Proust, ses réflexions majeures sur l’amour et la jalousie, relié au sentiment de l’échec et du vide nous permet d’entrevoir les ficelles de l’amour. Proust nous dit ceci : « De la pure solitude l’esprit paresseux ne pourrait rien tirer, puisqu’il est incapable de mettre de lui-même en branle son activité créatrice[1]. » C’est donc dire que pour faire avancer l’être humain vers l’amour il doit être poussé par une force. Une force provenant de l’extérieur. Pas seulement lorsque l’humain est en contact avec un autre être humain, mais également en contact avec toute forme vivante ou même en contact avec un livre, une sculpture ou une pièce de théâtre. Ce n’est qu’à ce moment que s’éveille une forme de désir. Face à certaines beautés suprêmes naît en lui le sentiment qu’il

en relation

  • mal de vivre
    358 mots | 2 pages
  • Anthologie: de la mélancolie au mal de vivre
    1830 mots | 8 pages
  • Le suicide : accident du travail ? « ces drames dans l’entreprise sont ils l’expression d’un malaise au travail ou d’un mal vivre personnel ? »
    13447 mots | 54 pages
  • Sujet : « le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ce qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » albert einstein.
    874 mots | 4 pages
  • René de chateaubrian
    825 mots | 4 pages
  • dcdc dcdfdsf zerzer
    1503 mots | 7 pages
  • « Levez-vous vite, orages désirés » extrait de René
    607 mots | 3 pages
  • Saint-denys garneau et alain grandbois traitent, dans cage d’oiseau et ô tourments, le thème de la fatalité d’une façon similaire ?
    400 mots | 2 pages
  • A-t-on raison de penser que Saint-Denys Garneau et Alain Grandbois traitent, dans Cage d’oiseau et Ô tourments, le thème de la fatalité d’une façon similaire ? Discutez.
    764 mots | 4 pages
  • La fatalité de saint-denys garneau et alain grandbois
    673 mots | 3 pages