Management financier

2949 mots 12 pages
CREDITS BANCAIRES

1 ESCOMPTE

L’escompte commercial peut être défini comme l’opération de crédit par laquelle le banquier met à la disposition d’un client le montant d’une remise d’effets sans attendre leur échéance. Le recouvrement des effets qui lui sont cédés en pleine propriété doit normalement procurer au banquier escompteur le remboursement de son avance. Le fournisseur de marchandises ou le prestataire de services crée des effets représentatifs de ses créances, les cède à la banque qui le règle par anticipation et se charge à l’échéance du recouvrement sur l’acheteur.
Pour les banques, c’est un crédit d’une grande sécurité en raison des prérogatives de droit cambiaire qui s’y attachent, d’une durée courte et qui porte en lui-même son dénouement.
Pour les entreprises, c’est à la fois un instrument de crédit et de recouvrement.

Avantages de l’escompte commercial

Pour la banque
1. l’escompte présente un moindre risque de non remboursement : fondée sur une transaction commerciale qui trouve normalement son issue auprès de l’acheteur qui a pris livraison de la marchandise, l’opération donne à la banque un double recours ; l’un contre son client (le tireur ou cédant de l’effet) en vertu du contrat d’escompte, l’autre contre l’acheteur (le tiré) en vertu de la créance de provision ; en qualité de tiers porteur la banque bénéficie en outre de la protection efficace du droit cambiaire contre tous les signataires de l’effet.

2. Il est générateur de dépôts dans la mesure où les fonds crédités au compte non entièrement utilisés, forment des ressources au même titre que des soldes créditeurs provenant de versements d’espèces ou de remises de chèques.

3. Il immobilise peu les fonds de la banque car sa courte durée n’excède pas 90 jours en règle générale.

Pour l’entreprise
1. Face au gonflement de son poste clients qui pèse sur sa trésorerie, l’entreprise cherche à le mobiliser, c’est à dire à le rendre liquide. En escomptant les traites ou

en relation

  • Management financié
    12035 mots | 49 pages
  • Management Financier
    1772 mots | 8 pages
  • Management financiers des assurances
    6674 mots | 27 pages
  • Management des risques financiers
    675 mots | 3 pages
  • Audit financier et risk management
    1503 mots | 7 pages
  • Les enjeux financier du supply chain management
    7519 mots | 31 pages
  • Analyse financière
    1360 mots | 6 pages
  • MET2100_chap_1_1_Nouvelle_Version
    1368 mots | 6 pages
  • met2100
    1012 mots | 5 pages
  • Finance et management de l'entreprise
    820 mots | 4 pages