Management

396 mots 2 pages
Mopex : la logique entrepreneuriale | |

Entreprendre consiste en premier lieu à repérer des opportunités de développement, puis à prendre les risques nécessaires pour créer l’activité nouvelle correspondante ou à dynamiser une activité existante.

A partir du cas Mopex, vous répondrez aux questions suivantes :
1.Peut-on dire que Dominique Chaumont est un entrepreneur ? Justifiez.
Nous pouvons dire que D C est un entrepreneur puisqu’il a réutilisé le solex des années 20 pour créer le black’n Roll après avoir racheter l’usine dans les années 80. Ce fut une tentative osée car le solex avait été auparavant fortement concurrencé et largement dépassé par d’autres cyclomoteurs.

2.Quelles décisions a-t-il prises ? Justifiez les.
Il a installé de nouveaux équipements afin de rendre le rendre moins polluant pour la planète, afin qu’il devienne homologué au niveau européen. Il a été contraint de changer le nom du cyclomoteur puis il a délocalisé l’usine en France afin de donner plus d’authenticité au concept réutilisé.

3.La logique entrepreneuriale suppose la mise en œuvre d’un projet entrepreneurial cohérent articulant contraintes, opportunités et ressources. Relevez les.
Parmi les contraintes, DC n’a pas pu racheter la marque, qui était d’une somme trop conséquente et a été obligé de changer le nom du cyclomoteur. Coût de la recherche et du développement.
Parmi les opportunités, il a eu la chance d’avoir droit à une grande campagne publicitaire gratuite étant donné qu’il ressuscitait le mythe du vélosolex.
Ressources : Lieu de localisation c'est-à-dire près des usines qui produisent des pièces homologuées. De plus il a eu le droit à des subventions.

4.A partir de vos réponses aux questions précédentes, formulez les questions auxquelles doit répondre un projet entrepreneurial.
Quelle localité choisir ?
Quel concept peut-on reprendre ?
Comment financer un projet ?
Comment attirez les publicitaires ?
A quelle clientèle est-il destiné ?

|Valéo : la

en relation

  • Management
    2832 mots | 12 pages
  • Management
    6435 mots | 26 pages
  • management
    690 mots | 3 pages
  • Management
    615 mots | 3 pages
  • Management
    895 mots | 4 pages
  • Management
    377 mots | 2 pages
  • Management
    333 mots | 2 pages
  • Management
    18204 mots | 73 pages
  • Management
    1300 mots | 6 pages
  • Management
    477 mots | 2 pages
  • Management
    15564 mots | 63 pages
  • Management
    1548 mots | 7 pages
  • management
    983 mots | 4 pages
  • Management
    679 mots | 3 pages
  • Management
    838 mots | 4 pages