Management

Pages: 29 (7016 mots) Publié le: 4 juin 2013
Abdelilah Yassine, AIMS 2011

Actions stratégiques et délai de réaction des firmes rivales : Cas de la presse « people »
1425

Résumé : Dans le but d’acquérir ou améliorer son avantage concurrentiel, la firme mène des actions stratégiques offensives. Dans un environnement d’interdépendance des intérêts compétitifs, l’action de la firme initiatrice va déclencher les réactions des firmesrivales. Ainsi, pour garder le plus longtemps possible son avantage concurrentiel, la firme a intérêt à pratiquer les manœuvres stratégiques lui permettant de maximiser le délai de réponse de ses rivaux. En s’appuyant sur le modèle de F. Bensebaa (2000), la présente recherche estime que les réactions des firmes peuvent être déterminées par les caractéristiques des actions entreprises. En se basant surle segment de la presse « people » en France comme champ opérationnel, cette recherche se donne comme objectif d’identifier les types d’actions stratégiques les mieux adaptées à la création et au maintien de l’avantage concurrentiel, et ceci, par le biais du délai de réponse des firmes rivales. Ainsi, déployant une démarche de recherche abductive et adoptant l’étude de cas multiples comme méthodede recherche qualitative, nous sommes parvenus à montrer que la stratégie optimale consiste à mener, dans l’ordre, des actions spécifiques, irréversibles, innovantes et intenses. Mots clés : Dynamique concurrentielle – Action – Réaction – Délai de réponse – Presse « people ».

1

INTRODUCTION Les interactions concurrentielles sont au centre de la stratégie de la vie des firmes. Parce que lesfirmes ne peuvent pas pratiquer un « jeu solitaire » (Koeing, 1996 p. 7), les choix stratégiques d’une entreprise sont affectés par les choix des entreprises rivales, et réciproquement. Dès lors, le mouvement stratégique de la firme, action soit-il ou réaction, est élément nécessaire pour assurer la survie et la continuité de l’organisation. La reconnaissance de cette interdépendance desmouvements stratégiques des firmes a eu pour conséquence l’émergence d’un courant de recherche dont l’objet de prédilection est l’interaction concurrentielle et les différents niveaux d’analyse qu’elle autorise (Bensebaa, 2003) : le modèle des actions et des réactions concurrentielles. En effet, le courant propose une approche dynamique des interactions concurrentielles selon laquelle, les véritablesconcurrents sont repérés en fonction de leur mouvement (Mathé, 2004). Partant de ce principe, cette approche estime qu’il est donc possible de déterminer les réactions des firmes à partir des caractéristiques des actions entreprises tout en observant la concurrence d’une manière longitudinale. La mise en valeur de l’aspect dynamique de la concurrence trouve son origine dans les travaux de MacMillan,McCaffrey et Van Wijk’s (1985) qui, en s’appuyant sur la théorie des organisations, ont essayé de développer une théorie permettant d’estimer le temps de réponse des concurrents pour imiter de nouveaux produits dans le secteur de l’industrie bancaire. Bettis et Weeks (1987) examineront, ensuite, les mouvements et les contre mouvements entre Polaroid et Kodak dans la photographie instantanée en sebasant sur les marchés boursiers. Smith, Grimm, Chen et Gannon (1989) soulignent que la question centrale dans la dynamique concurrentielle serait de savoir si une réaction concurrentielle peut être prédite. Ils identifient les caractéristiques des actions concurrentielles qui provoquent une réponse rapide dans un échantillon de firmes de haute technologie. Puis, une série de recherches est publiéedans le but d’examiner les conséquences des actions et des réactions concurrentielles dans le secteur de l’aviation aux Etats-Unis (Chen et MacMilan, 1992 ; Chen et Miller, 1994 ; Chen et Hambrick, 1995 ; Miller et Chen, 1994 ; Smith et al., 1991). Aussi, dans leur étude sur les producteurs de software, Young, Smith et Grimm (1997) trouvent que les firmes qui mènent des actions concurrentielles...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Management
  • management
  • management
  • Management
  • Management
  • management
  • Management
  • Management

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !