Manon lescaut

Pages: 7 (1601 mots) Publié le: 13 décembre 2012
F

R

A

N

Ç

A

I

S

BATY ANNA 1ère S1

COMMENTAIRE LITTÉRAIRE
! Dans un siècle de contestation et de critique sociale comme aux XIXe siècle, les écrivains du

romantisme comme George Sand se caractérise par une volonté d’explorer toutes les possibilités de l’art afin d’exprimer ses états d’âme : il est ainsi une réaction du sentiment contre la raison.! Ainsi dans Indiana,roman de George Sand publié en 1832 l’auteur propose, au chapitre 21 de la 3ème une partie remise du en roman, question un du dialogue mariage entre tel Indiana est et conçu le à colonel son Delmare.!!!! époque ? ! !! Nous nous demanderons comment George Sand fait-elle passer à travers le personnage d’Indiana qu’il La première partie de notre commentaire illustrera le mariage traditionnelmalheureux avec d’un côté la violence conjugale mise en lumière par le caractère théâtral de la scène et de l’autre côté les rapports de domination imposés par le mari. La seconde partie sera consacrée à la révolte d’Indiana contenant ses armes puis sa victoire. ! ! ! Dans ce passage du roman Indiana, l’auteur se livre à une violente critique du mariage tra! Afin de toucher le lecteur face à la violenceconjugale mise en lumière par le caractère théâ-

ditionnel tel qu’il est exercé au XIXe siècle débouchant sur une union malheureuse.!

tral de la scène George met une succession de tirets très rapprochés les uns des autres se qui laisse imaginer que leur conversation se tourne en duel. Ils se confrontent et on tendance à vouloir se couper la parole. Comme on le voit dans le texte «Daignerez-vous m’apprendre [...] où vous avez passé la matinée et peut-être la nuit ? » , « vous espérez me le cacher ?» , « Qui donc est le maitre ici, de vous ou de moi ?» , «Vous croyez ?» , «Vous voulez vous séparer ?». On a ici un procédé sous forme de question réponse. De plus, sous la colère, le mari utilise des propos injurieux devant sa femme comme « sotte et impertinente créature » en est un bonexemple. Mais aussi il ose juré, c’est le cas avec « mille couleuvres » et « mordieu ». Ces expressions qui au sein de ce dialogue fonctionnent comme des didascalies, détermine un dialogue de théâtre avec comme aide les tons employés et les états d’esprit des protagonistes. Comme l’indique ce texte « d’un air impérieux et dur » , « verdit de colère et de surprise ». Les didascalies dévoile aussi laviolence du colonel Delmare à travers ses gestes comme par exemple « serrant ses bras contre sa poitrine pour résister à la tentation de la frapper ». ! À travers les rapports de domination imposés par le mari on note que l’usage de «maître»

est employé par les deux personnages ce qui souligne encore plus la liaison de la personne dominé et de celui qui domine. Nous avons ensuite la présenced’une antithèse qui est construite à l’aide de termes qui rappellent des systèmes sociaux abolis tels que l’esclavage et la féodalité. En effet

Page 1

elle site « Je suis l’esclave et vous le seigneur », ceci nous expose bien que le statut imposé à la femme par le Code Civil est injuste et anachronique. Le mari d’Indiana réplique le plus fréquemment avec des arguments faible et souvent ridicule,ainsi « Prétendez-vous m’ôter la barbe du menton ? » met en évidence que c’est par une loi de la nature qu’il dispose d’un statut d’excellence. Il emploi aussi des clichés misogynes par l’absence d’arguments solides pour justifier son pouvoir comme par exemple « qui donc porte une jupe et doit filer une quenouille ? ». Effectivement, on nous présente ici, qu’il est bien réduit à utiliser lasubordination féminine pour pouvoir mépriser sa femme. Il fait également recours à des expressions très dévalorisantes et à des diminutifs péjoratifs comme « imbécile » et « femmelette» qui signifie que pour lui Indiana est encore enfantine et ne dispose d’aucune capacité intellectuelle. Celui-ci fait l’emploi du verbe «dompter» qui est inapproprié pour un humain et encore moins en vers sa femme....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • manon lescaut
  • Manon lescaut
  • Manon lescaut
  • Manon lescaut
  • Manon lescaut
  • Manon Lescaut
  • manon lescaut
  • Manon lescaut

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !