Manon

25725 mots 103 pages
Envoyé par Myvin.

L’autobiographie : écriture de soi et sincérité
(Jean Philippe Miraux, coll 128)

sommaire de l’ouvrage

introduction
I définition et historique la question des catégories
 philosophie de l’autobio
 les limites du genres
 Jean Starobinski et le style de l’autobiographie
 Les différents pactes : le pacte autobio, le pacte référentiel, le pacte de lecture la question des origines
 développement de l’individualisme
 le rôle de l’humanisme et des lumières
II pourquoi parler de soi les motivations intimes
 l’élucidation d’un parcours
 « l’ordre de parade »
 l’examen de soi
 la quête d’un bonheur perdu : nostalgie et élégie le désir de témoignage
 témoigner, ou lorsque se taire est impossible
 écriture de moi et exemplarité
 établir un portrait de soi : prosographie, ethopée le couronnement d’une œuvre et d’un système
 clore un système
 dire la vérité : sincérité de Rousseau, authenticité de Sartre, le projet de Renan
 se réapproprier le monde la lutte avec l’Ange
 « l’art est un anti-destin »
 affronter la mort
III : le paradoxe autobiographique le temps révolu
 temps existentiel et achronie scripturale
 le défaut de mémoire et l’après-coup : la fresque stendhalienne, la fécondité de l’oubli l’écriture et le mouvement
 Montaigne déjà
 Transmuer un événement en épisode
 Recomposer le parcours d’une existence : structure des Mots de Sartre, fonder la règle du jeu l’écriture de la vie
 prendre la vie au piège des mots
 la poésie autobiographique la question de la transparence
 l’écran scripturaire
 le sujet posé en objet
IV le lecteur de l’autobiographie la problématique de la réception
 le lecteur modèle
 le destinataire idéal l’argumentation au travail dans l’écriture autobiographique
 préface et préambule : le projet paradoxal de Montaigne, le plaidoyer rousseauiste
 écart réceptif et regard du lecteur : l’écart esthétique, l’exemple d’Henry Brulard

la perspective

en relation

  • Manon
    2217 mots | 9 pages
  • manon
    735 mots | 3 pages
  • Manon
    857 mots | 4 pages
  • Manon
    454 mots | 2 pages
  • manon l.
    258 mots | 2 pages
  • Manon
    3405 mots | 14 pages
  • manon
    479 mots | 2 pages
  • Manon
    951 mots | 4 pages
  • manon
    704 mots | 3 pages
  • manon
    265 mots | 2 pages