Marcel Proust

565 mots 3 pages
Marcel Proust – Bibliographie, style littéraire et étude sur La recherche du temps perdu

La modernité dans La recherche du temps perdu
Au début de sa carrière, Proust ne connait même pas la modernité. Il a réveillé son intérêt dû à l’influence anglaise (Marcel Proust lecteur des Anglo-Saxons. P.E. Robert – Nizet 1976, étude bibliographique sur l’œuvre de l’écrivain).
Avant commencer à écrire il a fait des études sur la critique artistique et il a participé dans le débat littéraire de l’époque sur la modernité et les nouveaux courants autant philosophiques comme littéraires. La musique prend aussi beaucoup d’importance dans son œuvre La recherche du temps perdu lorsque celui-là représente la couleur dans son récit.
Le Narrateur est innovateur. Il a une présence constante dans le récit.
Presencia constante, en contra de la regla « flaubertiana »
Flaubert (Madame Bouverie) – écrivain et théologien sur le réalisme. Le roman traditionnel était obsédé par l’illusion de la réalité. Comme obtenir une narration mimétique ? (Ce que le lecteur lit c’est réel) Ce qui donne l’illusion de réalité c’est l’absence du narrateur ; il ne doit jamais juger l’espace ou le comportement des personnages. Le narrateur doit se tenir toujours distante et absence.
Les événements se racontent ils mêmes sans aucune intervention extérieure.
Dans ce récit on trouve les deux côtés du Marcel Proust, ou le narrateur parle avec l’innocence et l’ignorance d’un enfant, mais sa plein connaissance des termes artistiques nous montre le narrateur qui comme adulte devient analyste qui interrompe les événements pour philosopher et analyser les faits, les images et comportements des personnages.
Le narrateur apparaît comme l’organisateur du récit qui rêve avec son souvenir décoché par le fait d’insomnie.
Le récit des événements est médiatisé – aspect innovateur qui rompre avec la tradition et l’aspect mimétique.

La subversion de la chronologie (mécanisme de la mémoire involontaire)
L’écrivain montre

en relation

  • Marcel proust
    1963 mots | 8 pages
  • Marcel proust
    22821 mots | 92 pages
  • marcel proust
    491 mots | 2 pages
  • Marcel proust
    2404 mots | 10 pages
  • Marcel proust
    2297 mots | 10 pages
  • Marcel proust
    641 mots | 3 pages
  • Marcel proust
    514 mots | 3 pages
  • Marcel proust
    664 mots | 3 pages
  • Marcel Proust
    3742 mots | 15 pages
  • Marcel proust
    12919 mots | 52 pages