Marché de la confiserie

Pages: 37 (9126 mots) Publié le: 14 avril 2010
Le snacking

LA CONFISERIE DE SUCRE
Les bonbons et autres gommes à mâcher ont désormais leur fête. Arbitrage de consommation oblige, ils n’ont pas été à la fête. Qu’importe pour continuer à faire vivre le plaisir, les marques n’ont pas renoncé à l’innovation qui paie toujours. Mais le discours se teinte désormais d’arguments plus pragmatiques. Mâcher c’est bon pour tout et surtout pour lasanté. Du côté des enfants, en revanche rien ne remplace le plaisir…
près la fête du cinéma, de la musique, des voisins, le calendrier 2008 des célébrations «citoyennes» s’est enrichi d’un nouvel événement : la fête des bonbons ou plutôt «La Journée des petits plaisirs». Initiée par le syndicat national de la confiserie, célébrée le 3 octobre dernier, l’opération, qui sera reconduite cette année,entendait rappeler au grand public que les bonbons sont avant tout synonymes de partage et de convivialité. L’interprofession de la confiserie en appelait à l’opinion pour résister à la vindicte du corps médical. Avec un argument de choc : oui, les bonbons sont à base de sucre. Non, ils ne sont pas responsables de l’épidémie d’obésité «puisqu’ils ne représentent que de toutes petites quantités de laconsommation de sucre» affirmait Didier Renou, vice-président du syndicat, encore traumatisé par la menace de Roselyne Bachelot, ministre de la Santé d’interdire la vente des bonbons aux caisses des supermarchés (source Libération). Depuis le lobby de l’agro-alimentaire a gagné une bataille. Les publicitaires et les responsables des chaînes de télévision se sont engagés en février dernier auprèsdes pouvoirs publics à promouvoir sur le petit écran, via la production de programmes courts, les règles d’une alimentation saine et équilibrée. En échange de la signature de cette charte, le gouvernement

A

s’est engagé à ne pas légiférer sur l’encadrement ou l’interdiction de la publicité pour ces produits, du moins durant les cinq prochaines années. Quant au bannissement des sucreries desdevants de caisse, il semble pour l’heure être resté à l’état de menace… E.Leclerc demeure donc le seul distributeur à avoir tenté une nouvelle approche de devants de caisse. Depuis janvier 2009, des gourdes de compotes allégées en sucres et des petits sachets de fruits secs à la Marque Repère remplacent une douzaine de sucreries exclues pour cause de lutte contre l’obésité. Pendant ce temps, sansrenoncer aux douceurs à croquer et à sucer, les consommateurs se montrent beaucoup moins impulsifs surtout lorsque les prix s’envolent. Résultat, la petite confiserie de poche (PCP) et les gommes à mâcher, les deux catégories reine des devants de caisse, ont pris du plomb dans l’aile. Tous circuits confondus, les ventes en volume des PCP et des gums dévissent de plus de 9%, le recul en valeur esten revanche plus contenu (-2%). Un incident de parcours qui ne remet pas en question la course à la valorisation de cet emplacement stratégique, si cher au cœur des distributeurs. Car si le cm2 en devant de caisse se négocie à prix d’or, le jeu en vaut la chandelle. A condition de faire vivre l’impulsion et donc d’innover. Selon Linéaires, en trois ans, l’introduction des différentes innovationssur les conditionnements (boîte, tubes, étuis…), les textures (cœur liquide, extra-moelleux…) ont permis au marché du chewing-gum de gagner 65 millions d’euros. 25% du chiffre d’affaires des gums (65% des ventes en valeur des devants de caisse) est réalisé par des références ayant moins de deux ans. Autant dire que les industriels ne peuvent relâcher la pression. Du côté des PCP, la situation estencore plus difficile. Le chiffre d’affaires, qui aurait perdu 35 millions d’euros en quatre ans (source Linéaires), est à nouveau en forte baisse (-6% tous circuits confondus). Le flux continu des lancements de chewinggums grignote leur espace vital qui se réduit comme peau de chagrin. D’autant que, depuis l’éphémère succès des feuilles de menthe à faire fondre sous ou sur la langue, le rayon...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Marche de la confiserie
  • marche de la confiserie
  • Marché confiseries
  • Marché de la confiserie
  • Marché de la confiserie
  • Marché de la confiserie
  • Confiserie etude de marché
  • Swot marché de la confiserie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !