Marchés dérivés

Pages: 6 (1264 mots) Publié le: 15 janvier 2013
Les craintes soulevées par les produits dérivés sont à la hauteur de leur croissance exceptionnelle. D’après la dernière enquête de la BRI, depuis vingt ans, les montants notionnels négociés sur les marchés organisés de produits dérivés augmentent au taux moyen de +27 % par an, soit un doublement en moyenne tous les quatre ans, avec une accélération depuis 2002.1 Les données sur les marchés degré à gré (marché OTC) ne sont disponibles que depuis 1998, mais on observe la même tendance avec une hausse de +30 % environ chaque année.

Les nouveaux produits dérivés sont sans conteste les innovations financières les plus importantes des trente dernières années, pourtant riches dans ce domaine. Les produits dérivés sont des actifs financiers dont la valeur dépend du prix d’un actif sous-jacent: action, indice, taux d’intérêt, matière première... Ces instruments permettent aux agents de fixer à l’avance le prix auquel ils peuvent acheter ou vendre une certaine quantité d’actif sous-jacent. Il s’agit donc d’instruments de couverture ; mais bien sûr ils peuvent aussi servir à prendre des positions spéculatives. A ce titre, ils suscitent régulièrement de vives inquiétudes, d’où lesqualificatifs de « bête sauvage » (Alfred Steinherr) ou d’« armes de destruction massive » (Warren Buffet) qui leur collent à la peau. Le marché des dérivés de crédit : un essor remarquable

Quels sont les principaux risques systémiques associés à l’utilisation de dérivés ?
Les dérivés ont évolué à la fois sur les marchés boursiers réglementés et les systèmes de gré-à-gré. Les risques systémiquessont particulièrement évidents sur le marchés OTC , où les risques de contrepartie  peuvent être difficiles à évaluer, vu l’opacité de ce marchés. Les contrats bilatéraux créent du risque quand un des contractants est carrément défaillant ou ne peut produire l’appel de marge additionnel en garantie. Ces créances, de rang senior par rapport aux  garanties sous-jacentes aux contrats gré-à-gré , créentune très grande incertitude sur le marché, puisque les contreparties ne peuvent évaluer la partie du bilan disponible pour couvrir les remboursements. De plus, dans un environnement non réglementé, la valeur notionnelle  d’un contrat dérivé OTC  n’est pas assujetti à des règles de collatéral.
Alors, pourquoi ne pas simplement éliminer les dérivés gré-à-gré ?
Le négoce de dérivés gré-à-gré introduit effectivement une certaine opacité  à ces transactions, qui complique la capacité des contreparties à évaluer les risques. Néanmoins, l’élimination pure et simple d’instruments sur mesure n’est ni souhaitable, ni franchement pratique.
Les transactions réglementées fonctionnent bien pour des contrats standardisés dont les volumes d’échanges génèrent des liquidités suffisantes. Néanmoins, lescontrats standardisés ne sont pas efficaces dans tous les cas de figure. Par conséquent, il est parfois utile de créer des contrats sur mesure pour des opérations de couverture légitimes, dont notamment celles qui ne se prêtent pas facilement aux transactions réglementées. Malheureusement, nous voyons se développer une certaine tension sur ces marchés où le recours aux contrats gré-à-gré  n’estpas toujours pleinement justifié. Force est de constaté que cette activité est très intéressante pour certains traders et qu’elle permet aux utilisateurs finaux de bénéficier de conditions de nantissement plus flexibles.
Existe-il un potentiel de centralisation du clearing pour minimiser les risques systémiques ?
Les réformes initiales se sont effectivement focalisées sur cette option, enparticulier pour les contrats d’échange (swaps), qui représentent la majorité des transactions gré-à-gré. Le clearing des transactions dans une « clearinghouse » permet de centraliser la gestion du risque et permet également de calculer les expositions nettes.
Cette structure pose un problème éventuel puisqu’elle concentre le risque au sein d’un nombre restreint de très grandes entités. C’est une des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les marchés dérivés
  • Marché des derivés
  • Marché dérivé
  • Le marché des dérivés
  • Le marché des dérivés
  • Marché des dérivés et financiers
  • Le marché des produits dérivés
  • Les marchés des produits dérivés

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !