Marguerite yourcenar - mémoires d'hadrien

Pages: 419 (104540 mots) Publié le: 25 novembre 2009
Tivoli, villa d'Hadrien. Colombes sur un vase. Détail de la mosaïque.

Marguerite Yourcenar

Mémoires d'Hadrien
SUIVI DE

Carnets de notes de Mémoires d'Hadrien

Gallimard

Tous droits de traduction, de reproduction et d'adaptation, réservés pour tous les pays. © Marguerite Yourcenar et Éditions Gallimard, 1974. © Librairie Plon, 1958 pour la première édition.

Animula vagula,blandula, Hospes comesque corporis, Quae nunc abibis in loca Pallidula, rigida, nudula, Nec, ut soles, dabis iocos… P. Ælius HADRIANUS, Imp.

Née en 1903 à Bruxelles d'un père français et d'une mère d'origine belge, Marguerite Yourcenar grandit en France, mais c'est surtout à l'étranger qu'elle résidera par la suite : Italie, Suisse, Grèce, puis Amérique où elle vit dans l'île de Mount Desert, surla côte nord-est des États-Unis. Son œuvre comprend des romans : Alexis ou le Traité du Vain Combat (1929), Le Coup de Grâce (1939), Denier du Rêve, version définitive (1959); des poèmes en prose : Feux (1936); en vers réguliers : Les Charités d'Alcippe (1956); des nouvelles ; des essais : Sous Bénéfice d'Inventaire (1962); des pièces de théâtre et des traductions. Mémoires d'Hadrien (1951),roman historique d'une vérité étonnante, lui valut une réputation mondiale. L'Œuvre au Noir a obtenu à l'unanimité le Prix Fémina 1968. Citons Souvenirs Pieux (1974) et Archives du Nord (1977), deux premiers panneaux d'un triptyque familial dont le troisième sera Suite et Fin.

ANIMULA VAGULA BLANDULA

Mon cher Marc, Je suis descendu ce matin chez mon médecin Hermogène, qui vient de rentrer à laVilla après un assez long voyage en Asie. L'examen devait se faire à jeun : nous avions pris rendez-vous pour les premières heures de la matinée. Je me suis couché sur un lit après m'être dépouillé de mon manteau et de ma tunique. Je t'épargne des détails qui te seraient aussi désagréables qu'à moi-même, et la description du corps d'un homme qui avance en âge et s'apprête à mourir d'unehydropisie du cœur. Disons seulement que j'ai toussé, respiré, et retenu mon souffle selon les indications d'Hermogène, alarmé malgré lui par les progrès si rapides du mal, et prêt à en rejeter le blâme sur le jeune Iollas qui m'a soigné en son absence. Il est difficile de rester empereur en présence d'un médecin, et difficile aussi de garder sa qualité d'homme. L'œil du praticien ne voyait en moi qu'unmonceau d'humeurs, triste amalgame de lymphe et de sang. Ce matin, l'idée m'est venue pour la première fois que mon corps, ce fidèle compagnon, cet ami plus sûr, mieux connu de moi que mon âme, n'est qu'un monstre sournois qui finira par dévorer son maître. Paix… J'aime mon corps ; il m'a

bien servi, et de toutes les façons, et je ne lui marchande pas les soins nécessaires. Mais je ne compteplus, comme Hermogène prétend encore le faire, sur les vertus merveilleuses des plantes, le dosage exact de sels minéraux qu'il est allé chercher en Orient. Cet homme pourtant si fin m'a débité de vagues formules de réconfort, trop banales pour tromper personne ; il sait combien je hais ce genre d'imposture, mais on n'a pas impunément exercé la médecine pendant plus de trente ans. Je pardonne à cebon serviteur cette tentative pour me cacher ma mort. Hermogène est savant ; il est même sage ; sa probité est bien supérieure à celle d'un vulgaire médecin de cour. J’aurai pour lot d'être le plus soigné des malades. Mais nul ne peut dépasser les limites prescrites ; mes jambes enflées ne me soutiennent plus pendant les longues cérémonies romaines ; je suffoque ; et j'ai soixante ans. Ne t'y trompepas : je ne suis pas encore assez faible pour céder aux imaginations de la peur, presque aussi absurdes que celles de l'espérance, et assurément beaucoup plus pénibles. S'il fallait m'abuser, j'aimerais mieux que ce fût dans le sens de la confiance ; je n'y perdrai pas plus, et j'en souffrirai moins. Ce terme si voisin n'est pas nécessairement immédiat ; je me couche encore chaque nuit avec...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Marguerite yourcenar
  • Marguerite yourcenar
  • Marguerite yourcenar
  • Marguerite yourcenar
  • Marguerite yourcenar
  • Memoires d'hadrien
  • Les mémoires d'hadrien
  • 28 yourcenar marguerite 1

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !