Marie laberge

998 mots 4 pages
Marie Laberge est un auteur provenant de Québec. Né en novembre 1950, elle est l’auteur des pièces Juillet et Quelques Adieux. Juillet est une œuvre dramatique datant de 1989 et qui fut également son premier roman créé. Digne d’une histoire bouleversant, ce roman comporte plusieurs aspects de ce genre littéraire qui seront analysés au cours de cette dissertation. Voici comment est démontré que dans cette histoire, le mensonge est gage de paix pour les personnages de Juillet. En premier lieu, nous examinerons la définition du mensonge par rapport aux personnages, ensuite la valeur de la haine entre les différent membres de la famille, Simon et son fils, David et Catherine et pour terminer, le rôle majeur qu’à apporté le mensonge des personnages.

Premièrement, d’après le dictionnaire Le petit Larousse, le mensonge est une action contraire à la vérité et d’altéré la sincérité. Il est aussi dit : « Le mensonge sert de fondement à sa politique. ». Tout d’abord, si nous le regardons sous le contexte du roman, Juillet, nous apercevons pratiquement le mensonge comme l’outil de résolution de problème. Les mensonges dans cette histoire représentent également une source de bonheur à soi-même, aussi un minimum nécessaire pour ne pas exploser de honte ou de colère car mentir c’est être l’auteur d’un mensonge faisant apparaître les choses telles qu’il voudrait qu’elles soient. Ce qui n’est pas toujours approuvé par tout le monde. Alors si on se fit par exemple de la discutions entre père et fils, Simon ignore et n’approuve aucunement le fait de devoir discuter avec David lorsque que celui-ci lui parle naïvement sans se rendre compte que son père ne porte aucune intérêt ce qui peut sortir de sa bouche et du fait qu’il voit son fils ne réalisant rien de ce qui ce passe. Pour ne citer que de quelques exemples de la façon dont il s’y prend et réplique pour éviter de s’en occuper :
« Simon avait regardé son fils barboter… David… je suis content et fier de toi,… » (p.70, lignes 23

en relation

  • Juillet de marie laberge
    1545 mots | 7 pages
  • Analyse: juillet de marie laberge
    810 mots | 4 pages
  • dissertation critique - Juillet de Marie Laberge
    988 mots | 4 pages
  • Annabelle marie laberge schéma narratif
    630 mots | 3 pages
  • Critique juillet
    495 mots | 2 pages
  • LE PLAN ET LA DISSERTATION CRITIQUE PARTIELLE PORTANT SUR LA SCOUINE D
    1300 mots | 6 pages
  • le livre «Juillet»
    714 mots | 3 pages
  • L'Étranger
    530 mots | 3 pages
  • Francais Bahaye 1
    817 mots | 4 pages
  • Marie gagné synthèse no 1
    1117 mots | 5 pages