Marie

Pages: 5 (1116 mots) Publié le: 27 février 2013
Marie 25/04/2011




La porte


Lors de la seconde guerre mondiale je suis allé vivre chez mon oncle Gaspard et sa fiancé Charlotte. Ils n’étaient pas très gentils avec moi et mon frère, Guillaume. Mais bon, ils étaient les uniques parents que nous avions… Notre père était mort à la guerre et notre mère, on l´a jamaisconnue.
La maison de mon oncle était très grande, belle, vielle et avec beaucoup de portes. Elle était vraiment mystérieuse. Le jour où mon oncle nous avait montrer la maison il s’était arrêté devant une porte blanche qui se trouvait au deuxième étage et nous avait dit :
« -Vous ne devez jamais, mais JAMAIS rentrer par cette porte d’ici, si un jour vous rentrerez je le saurais et je serai trèsfâché, je vous averti… »
Il a dit ca tellement fâché que mon petit frère a commencé à gémir.
Depuis ce jour là, j’avais une tentation, un désir d’ouvrir cette porte, mais je n’osais pas.
Ce désir était en train de me rendre folle. Tous les jours, avant que mon oncle rentre de son travaille, je m’asseyais devant la porte blanche du deuxième étage et je regardais avec attention tout ses détails.Un jour j’ai invité chez mon oncle une copine, qui s´appelait Elise. On montait les escaliers pour aller au deuxième étage quand Elisa a vue la porte blanche et m´a dit :
« -Hélène, qu’est ce qu’il y a derrière cette porte ? »me dit Elisa curieuse.
« Je sais pas… » Ai-je répondu.
« Alors on n’a qu’à rentrer pour voir » me dit Elisa en ouvrant la porte et en rentrant …
«- NOONNNNN » j’airéussi a crier mais c’était trop tard, Elisa avait déjà rentrée …, j’ai donc décidé de la suivre …
J’ai mis mon pied dans la pièce et j’ai tombé très longtemps dans le vide et puis j’ai finalement atterrie sur un arbuste. Quand je me suis redressée, j’ai aperçue que j’étais dans une belle forêt avec des jolis animaux qui me regardaient, des fleurs qui avaient une odeur très agréable ! Elisa étaient entrain de danser comme une folle, on dirait qu´elle était très contente ! Ensuite moi aussi j’ai commencé danser, c’était incontrôlable. J’étais fatigué, très fatigué donc je me suis couché sur la pelouse où je me suis endormi. C’est Elisa qui m’a réveillé si non je pourrai dormir jusqu'à en avoir marre.
Elle m’a réveillé en criant :
« -Helene, réveille toi, les animaux, ils PARLENT !!!!!!! »« -Arghhh, Elise, qu´est-ce que tu raconte, arrête d’inventer des choses, j’ai envie de dormir. » répondis-je un peu fâchée.
« -Mais non Helene, je n’invente pas, c’est vraie ! Regarde, demande quelque chose a mon copain l’écureuil et tu verras qu’il va te répondre... »M’a dit Elise avec confiance.
« -Je ne rigole pas là Elise, je m’en moque de tes copains idiotes. » lui répondis-je.
« -Eiii onn´est pas des idiotes. »M´a dit une petite voix aigue…Je me suis retourné et c’était vraie, Elise ne mentait pas…les animaux parlaient !
J’étais vraiment confus et j’avais un peu peur. J’ai dit pardon à l’écureuil de l’avoir dit idiot et il m’a expliqué que cet endroit était un monde appelé Dalile. Là-bas tous les animaux parlaient mais ils étaient en train de chercher leur règne, la fée Helened’Arbris.
Quand il m’a dit cela j’étais vraiment surprise, je m’appelais Helene d’Abris… et maintenant quand je pense, ce monde me semble familier…je l’ai déjà vue …je me suis aperçue que ce monde était le même que celui de mes rêves...le rêve que j’avais presque tout les jours…L’unique chose que j’ai réussi a dire a été :
« -Je suis Helene D’Abris. »
Soudain tous les animaux de Dalile m´ontfait une révérence et on dit 3 fois :
« -Vive la règne Helene, vive la règne Helene, vive la règne Helene. »
Les animaux m’ont amené sur un très beau carrosse jusqu'à un magnifique château. Ils m’ont demandé de m’asseoir sur le trône mais je ne pouvais pas faire ça…donc je les ai dis, déçue :
« -Pardon mes amies mais je ne peux pas rester ici…mon oncle va se désespérer s´ il ne me trouve...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Marie l; ou
  • Marie
  • Marie
  • marie
  • marie
  • Marie
  • Marie
  • Marie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !