Marina

873 mots 4 pages
Analyse textuelle « Marine » Arthur RIMBAUD
Dans ce poème d’Arthur Rimbaud, les idées liées à la mer sont super positionnées à celles liées à la terre. C’est dans un mélange assez violent mais tout de même lumineux que la mer devient terrestre et la terre devient marine. L’auteur a décidé de nous annoncer le thème en choisissant pour titre « Marine » : un tableau représentant la mer.
C’est dans le champ lexical de la terre que début de poème. Ce premier vers constitué d’un nom principal « chars » et de ses deux compléments « d’argent et de cuivre » renvoie à l’image d’un char avec certaines pièces brillantes et d’autres rouillées, de la couleur du cuivre.
Un changement de décors se fait déjà sentir ici. En effet, « Les proues d’acier et d’argent -» renvoient à la mer par les proues du bateau composées d’acier et d’argent. Nous remarquerons que ce vers est construit de la même manière que le premier et un lien peut-être établi grâce aux quatre noms de métaux disposés de façon à former un chiasme.
Arrive ensuite un groupe verbal « Battent l’écume-» qui se rapporte au second vers car l’action de battre l’écume est due au mouvement d’un bateau. L’utilisation du verbe « Battre » amène une certaine violence. Le groupe verbal « Soulèvent les souches des ronces. » achève la première phrase du poème. L’image présente de la terre renvoie au premier vers et fait ressortir l’image d’une charrue défrichant la terre. Une certaine violence est toujours présente dans ce groupe verbal, s’associant à la puissance des métaux. Il y a également une allitération avec les « s ».
Dans cette première phrase, nous retrouvons des images liées au thème et la mer et au thème de la terre dans lequel les deux sujets effectuent un mouvement. La présence des tirets à la fin des trois premiers vers crée une rupture, morcelle deux phrases pour finalement les mélanger.
Le mélange entre terre et mer ce fait ressentir plus fortement dans cette seconde partie du poème introduit par

en relation

  • marina
    863 mots | 4 pages
  • Marina
    297 mots | 2 pages
  • marina
    624 mots | 3 pages
  • Marina
    290 mots | 2 pages
  • Marina
    5946 mots | 24 pages
  • Marina
    36985 mots | 148 pages
  • Marina
    426 mots | 2 pages
  • Marina
    1077 mots | 5 pages
  • Marina Willer
    598 mots | 3 pages
  • Témoignage marina
    450 mots | 2 pages