Marivaux

586 mots 3 pages
ierre Carlet de Chamblain de Marivaux (Paris, 4 février 1688 - Paris, 12 février 1763), communément appelé Marivaux, est un écrivain français. Homme solitaire et discret, longtemps mal compris1, il fut un journaliste, un romancier, mais surtout un auteur dramatique fécond, qui, amoureux du théâtre et de la vérité, observait en spectateur lucide le monde en pleine évolution et écrivit pour les Comédiens italiens, entre 1722 et 1740, des comédies sur mesure et d'un ton nouveau, dans le langage « de la conversation ». Il est, après Molière, Racine, Pierre Corneille et Musset le cinquième auteur le plus joué par la Comédie française2.
Dans l'Avant-propos de son ouvrage Marivaux dramaturge, Françoise Rubellin précise que nous n'avons que très peu de documents sur la vie de Marivaux et que de nombreuses informations à son sujet sont erronées. Par exemple : sa date de naissance est inconnue (on ne connaît que sa date de baptême), le nom « Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux » n'apparaît jamais comme tel — Marivaux est né Pierre Carlet, puis se fait appeler Pierre Decarlet, puis signe Carlet de Marivaux, etc., le lien entre ses motivations à écrire et la banqueroute de Law sont des spéculations, etc. Cet article nous semble donc fondé sur des idées reçues et nous[Qui ?] regrettons qu'il ignore ces incertitudes quant à la biographie de Marivaux.
Le théâtre de Marivaux reprend la devise de la comédie castigat ridendo mores (c’est-à-dire corriger les mœurs par le rire) et construit une sorte de pont entre la bouffonnerie et l'improvisation traditionnelle de la commedia dell'arte, avec ses personnages stéréotypés (essentiellement Arlequin), source de burlesque, et un théâtre plus littéraire et psychologique, plus proche des auteurs français et anglais. Ce qui implique que ce théâtre utilise divers niveaux de comique, les domaines du ludique, du satirique et du poétique15.

Cependant Marivaux est considéré par certains comme le maître français du masque et du mensonge.

en relation

  • Marivaux
    1365 mots | 6 pages
  • Marivaux
    3469 mots | 14 pages
  • Marivaux
    531 mots | 3 pages
  • Marivaux
    705 mots | 3 pages
  • Marivaux
    449 mots | 2 pages
  • marivaux
    531 mots | 3 pages
  • Marivaux
    883 mots | 4 pages
  • Marivaux
    10342 mots | 42 pages
  • Marivaux
    668 mots | 3 pages
  • Marivaux
    306 mots | 2 pages