marivaux

418 mots 2 pages
Pierre Carlet de Marivaux, parfois appelé Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux mais plus communément Marivaux, né le 4 février 1688 et baptisé le 8 février 1688 à Paris où il est mort le 12 février 1763, est un écrivain français.
Homme solitaire et discret à la personnalité susceptible, longtemps mal compris1, il fut un journaliste, un romancier, mais surtout un auteur dramatique fécond qui, amoureux du théâtre et de la vérité, observait en spectateur lucide le monde en pleine évolution et écrivit pour les Comédiens italiens, entre 1722 et 1740, des comédies sur mesure et d’un ton nouveau, dans le langage « de la conversation ». Il est, après Molière, Racine, Pierre Corneille et Musset le cinquième auteur le plus joué par la Comédie-Française.
Son premier texte est une comédie d’intrigue en un acte et en vers le Père prudent et équitable, ou Crispin l’heureux fourbe jouée dans un cercle d’amateurs en 1706 et édité en 17128. Il édite son premier roman9 en 1712 Les effets surprenants de la sympathie10. Sa rencontre avec Fontenelle, et la fréquentation du salon de la très spirituelle Madame de Lambert11, sont déterminantes pour sa formation. Il y rencontre des « Modernes » et s’y initie à une forme de « préciosité nouvelle12 », qui donnera naissance au « marivaudage ». Il développe alors son observation critique, s’engage dans la bataille contre les classiques et s’essaie à de multiples genres : roman parodique, poème burlesque ou chronique journalistique. Le parodique est alors sa principale voie d’écriture. Loin de déconsidérer les œuvres classiques, il reprend, selon l’esprit néo-précieux qui traite de façon « enjouée » les « grands sujets13 », tout ce qui fait le patrimoine culturel des écrivains classiques et le travestit en œuvres originales et décalées par rapport à l’usage. C’est ainsi qu’il écrit un Télémaque travesti en 1714-1715 (où il évoque la misère des huguenots), puis une Iliade Travestie en 1716, sa quatrième œuvre publiée et la première signée «

en relation

  • Marivaux
    646 mots | 3 pages
  • Marivaux
    2641 mots | 11 pages
  • Marivaux
    277 mots | 2 pages
  • Marivaux
    10342 mots | 42 pages
  • Marivaux
    3076 mots | 13 pages
  • Marivaux
    8709 mots | 35 pages
  • Marivaux
    779 mots | 4 pages
  • Marivaux
    1365 mots | 6 pages
  • Marivaux
    737 mots | 3 pages
  • Marivaux
    883 mots | 4 pages
  • Marivaux
    886 mots | 4 pages
  • Marivaux
    358 mots | 2 pages
  • Marivaux
    282 mots | 2 pages
  • Marivaux
    771 mots | 4 pages
  • Pierre carlet de chamblain de marivaux
    366 mots | 2 pages