marseillaise

1555 mots 7 pages
des couplets entiers ont été ajoutés, d'autres retranchés, d'autres ajoutés puis retranchés.azdjezrfffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff- ffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff- ffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff- ffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff- ffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff- ffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff- fffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffr- jkgkjrthjgnkujrehsgfuizerhgfiuekjrdfbcuiezrkjhedfndcuirekjhd- fncduzirkejghfcnzeiurdkjsfhndiurezdcndriuezdkjsfncdrieuzjkds- hfniruekjdfhnrieusdkjfnceiruzkjdsfnieuzrjkdfniuejkzrdndczeri- udjksfhcndiuezjkfhniuezrkjdhfncriuejdkfhcniurefhncreuijkfdch- nrzieujkfdhcnriuefdjkchnreiusjkdfniurekjhfncdiuerjkdshfcniur- jkdffn'rijekdsfhreniusjkdfhnziuejkdshfni'zuerjhfuierijhfkudsjhfiuerjkzhsfiuerjsdhfuirejkdsfhuierkjfhc- deiurjksdhfdiuerkjsdfhieudksjfhieurkjdshfdiekqsdujdhClaude Joseph Rouget de Lisle, capitaine du génie en garnison à Strasbourg, écrit à la demande de Frédéric de Dietrich, maire de la ville, le Chant de guerre pour l’armée du Rhin, le 25 avril 1792, peu après la déclaration de guerre de la France révolutionnaire au Roi de Bohême et de Hongrie.

Un exemplaire du chant dédié à l’armée du Rhin parvient à Montpellier entre les mains de François Mireur récemment inscrit sur la liste des volontaires du bataillon de l'Hérault. Mireur gagne Marseille avec son unité. A la fin d'un banquet offert aux délégués par le Club des amis de la Constitution, il interprète le chant repris par l'assistance électrisée. Deux journalistes, Alexandre Ricord et Micoulin, après avoir demandé des copies du chant écrit par Rouget de Lisle, décident de le publier.

En route pour Paris les bataillons de fédérés marseillais commandés par Barbaroux se mettent à entonner le chant volant de ville en ville. Barbaroux écrira dans ses Mémoires : « Je me souviens toujours avec

en relation

  • La marseillaise
    2588 mots | 11 pages
  • La marseillaise
    458 mots | 2 pages
  • La Marseillaise
    847 mots | 4 pages
  • la marseillaise
    320 mots | 2 pages
  • la marseillaise
    557 mots | 3 pages
  • La marseillaise
    660 mots | 3 pages
  • Marseillaise
    661 mots | 3 pages
  • La marseillaise
    345 mots | 2 pages
  • Marseillaise
    380 mots | 2 pages
  • la marseillaise
    699 mots | 3 pages