Martin

547 mots 3 pages
Maupassant est un libertin, pour ne pas dire un débauché. Lorsqu'il parcourt l'Auvergne vers 1885, il est contaminé de longue date par la Syphilis, contre laquelle la médecine restera impuissante jusqu’à la découverte des antibiotiques.
Il souffre de plus en plus des multiples complications que provoque cette maladie qui à l’époque est évolutive et mortelle à terme.
Il souscrit à la mode du thermalisme, pensant trouver dans cette nouvelle médecine une possible rémission de son mal. Or depuis 1881, il est dans la période la plus féconde de sa carrière d’écrivain, en même temps qu'il devient de plus en plus solitaire. On lui a prêté une tendance à la dépression et à la paranoïa auxquelles qui a été attribué à une prédisposition familiale qui conjuguée avec les complications évolutives de la syphilis, le rendent ombrageux et instable.

Balzac nous raconte l'histoire d'un médecin de campagne, le docteur Benassis, dans un village des Alpes dominé par "les pics de la Savoie et ceux du Dauphiné". Il nous est présenté comme un saint laïque, "un ami du pauvre". Nous apprenons à la fin du livre dans sa confession quels évènements l'ont conduit là.

A son arrivée, il découvre un canton où règne la misère. Benassis décide de changer la condition de vie de ses habitants en développant une oeuvre économique en devenant maire. Le personnage du médecin n'est qu'un prétexte de Balzac de nous faire partager sa vison du monde: une économie libérale et inventive qui se développe sans cesse mais dont le seul but n'est pas le profit individuel mais l'amélioration du niveau de vie de la communauté, "l'avenir c'est l'homme social".

Trois personnages sont essentiels dans cette société: le curé, le médecin de campagne et le juge de paix, "les trois robes" qui représentent respectivement "la conscience, le domaine, la santé".

On perçoit tout au long du roman la nostalgie de Balzac pour l'épopée napoléonienne, "l'infaillibilité a fait Napoléon, elle en eût fait un Dieu, si

en relation

  • Martine
    1128 mots | 5 pages
  • Martin
    407 mots | 2 pages
  • Martin
    253 mots | 2 pages
  • « La martine »
    1083 mots | 5 pages
  • Martin
    1665 mots | 7 pages
  • Martin
    1290 mots | 6 pages
  • Martin
    2827 mots | 12 pages
  • martin
    263 mots | 2 pages
  • Martin
    4021 mots | 17 pages
  • La martine
    975 mots | 4 pages