Martinique & green business

1242 mots 5 pages
« Et si… la Martinique se projetait comme un territoire pilote d’innovation, de développement durable et de croissance verte »
Le caractère insulaire de notre Martinique nous conduit à redoubler d’effort tant sur la pertinence de produit, que sur la sobriété de nos moyens et méthodes de production. En effet, la dépendance aux matières premières conventionnelles, la fragilité du biotope et l’exigüité du marché économique territorial ne conduit à anticiper les mutations, que ce soient sur les modes de consommations que sur les technologies efficientes.
Le XXème siècle a vu l’avènement de la mécanisation à travers la révolution industrielle. Ce mode de fonctionnement a particulièrement accéléré la production de biens et de services pour répondre aux besoins croissants des populations.
A l’aune du XXIème siècle, 2 constats : * Spéculations internationales et financières sur les énergies fossiles, en l’occurrence le pétrole ; * Impacts significatifs sur le climat avec un regard particulier sur les émissions de Gaz à Effet de Serre.
La notion de Développement Durable prend toute son sens, de par le fait qu’elle met en exergue 2 vocables : * Développement : très cher aux hommes mais aussi aux entreprises et impulsé désormais par la Croissance verte. * Durable : qui soulève un caractère de pérennisation, de prospérité.
Donc, réduire le Développement Durable uniquement à un volet écologie est simpliste, paralysant voire mortifère.
Le Développement Durable est la zone de convergence entre trois thématiques « ECONOMIE – SOCIAL – ECOLOGIE, représentée par le triptyque bien connu.
Face à ce défi, les acteurs économiques doivent particulièrement s’imprégner de ces orientations qui vont modifier les comportements actuels. Alors, 2 stratégies, ou nous nous situons dans l’expectative et subissons les contrecoups de la mondialisation, ou bien, nous nous engageons dans une nouvelle dynamique qui vise à s’approprier l’innovation et l’ECO-CONCEPTION dans le

en relation

  • Marketing
    3971 mots | 16 pages
  • Sesam
    4872 mots | 20 pages
  • ESCLAVAGE
    11832 mots | 48 pages
  • Financement france
    60571 mots | 243 pages
  • E-tourisme
    21522 mots | 87 pages
  • Rapport annuel 2011
    116613 mots | 467 pages
  • Commentaire du misanthrope de molière des vers 604 à 616
    5136 mots | 21 pages
  • Club gym
    17107 mots | 69 pages
  • Tourisme culinaire a montreal
    23787 mots | 96 pages
  • Atlas du management
    201787 mots | 808 pages