Marxisme

Pages: 7 (1554 mots) Publié le: 27 mai 2013
Le marxisme comme humanisme :

* Utopie : lieu qui n’existe pas et qui représente une société idéale où les hommes peuvent atteindre le bonheur. Un tel monde ne peut exister, si les chefs d’Etats essaient de le créer et de l’imposer, cela conduit au totalitarisme.
* Socialisme utopique de Charles Fourier : il appelle cela le phalanstère : c’est une association de travailleurs quitrouvent le bonheur en travaillant passionnément.
* Marx : biographie : 1818-1883, allemand, philosophe, économiste et homme politique, a écrit plusieurs livres dont Manifeste du parti communiste et Le Capital. Il développa des théories pour lutter contre les conditions de travail de l’époque.

* Matérialisme : la matière constitue la réalité première et non l’esprit, car l’esprit vient ducerveau qui est lui-même de la matière, donc l’esprit est de la matière. Il n’y a pas de spiritualité, pas de dieu (la religion est l’opium du peuple).
* Dialectique : insiste sur les contradictions dans l’histoire : la société s’autodétruira et un monde nouveau naitra des contradictions actuelles de ce monde.
* Matérialisme dialectique : tout est explicable par des structures plus simples : lavie n’est pas de la matière, mais la matière peut devenir à un certain niveau de complexité chimique de la matière vivante. On parle de matérialisme historique pour les sociétés humaines.

* Le travail : l’homme est un produit de la matière, mais il peut agir sur elle par son travail et ainsi améliorer ses conditions de vie.
* Forces productives : clef de l’évolution de la société,développement des techniques et des conditions de production.
* Rapports de production : régime social de production (dépendant des forces productives), division des classes sociales (bourgeois-prolétaires)

* 3 raisons d’aliénation du capitalisme : l’ouvrier ne possède pas ce qu’il produit et son objet est plus important que lui ; l’ouvrier doit juste effectuer une tâche sans réfléchir et celale dépersonnalise ; le capitalisme sépare la société en deux : ceux qui travaillent en échange d’un salaire et ceux qui tirent profit de la force de travail des ouvriers.

* Classe unique des prolétaires : pour transformer les conditions de vie par le travail, celui-ci doit appartenir au prolétariat révolutionnaire, ce qui forme une classe universelle, pas d’exploitation par autrui

*Le capitalisme annonce sa propre fin : le salaire de l’ouvrier est réduit au strict minimum, la société prolétaire sera donc moins riche et il y aura moins de clientèle. Les patrons doivent se perfectionner pour rester au top, et bientôt ils dépenseront plus d’argent qu’ils n’en gagnent et feront faillite, devenant prolétaires à leur tour.
* La lutte est nécessaire pour donner les moyens deproduction aux prolétaires, plus de propriété privée des moyens de production.
* 3 phases de l’avenir : le socialisme (prolétariat au pouvoir, revenus inégaux et contrôle de l’Etat), le communisme (production suffisante pour tous, plus de classes sociales, égalité), la disparition de l’Etat (plus de classes, donc plus besoin de contrôle)

* Critiques du marxisme : cela a engendré des régimestotalitaires répressifs avec des problèmes économique, social, environnemental et des violations de liberté.
* Le psychisme humain n’est pas pris en compte, seul la portée économique de l’homme (ses revenus et son travail) est importante dans la vie sociale selon Marx.
* Selon Marx, l’histoire suit une logique prédéfinie avec des révolutions successives. Or, ce qu’il prévit n’arriva pas,l’histoire se fait par essais et erreurs et est imprévisible.

* Marxisme comme humanisme : Marx voulait dénoncer les injustices d’exploitation du capitalisme et les conflits de classe sociale dans le monde. Il était pour l’égalité de tous. Il a amélioré le sort des travailleurs, en définissant le travail comme une création et une participation communautaire servant à tous, pour que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • le marxisme
  • Le marxisme
  • Marxisme
  • Le Marxisme
  • Le marxisme
  • Le marxisme
  • Le marxisme
  • le marxisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !