Masculinisation de la profession infirmière

Pages: 90 (22404 mots) Publié le: 13 mai 2011
HENam

Département Paramédical Sainte-Elisabeth
39, rue L. Loiseau
5000 Namur

Des « hommes en blanc » ?
Et si c’était vrai !

De la masculinisation du métier d’infirmier

[pic]

Travail de fin d’études de François Desseille, Jérémie Dubois,
Thomas Dufour et François Gilson
réalisé en vue de l’obtention du diplôme de ‘Bachelier en soins infirmiers’
Année académique 2007-2008Remerciements

Un grand merci à toutes les personnes
qui ont participé de près ou de loin
à l’élaboration de notre travail de fin d’études
et qui nous ont soutenus et encouragés.

De manière plus particulière,
notre gratitude va d’abord à nos deux promotrices,
Mesdames Hubert et Bodart,
et à notre maître de stage, Monsieur Schoonvaere,
qui se sont relayés pour nous prodiguer
aide,conseil et soutien.

Un merci grand comme ça à Messieurs Bercovici et Cauvin,
qui, alliant talent et humour,
ont gentiment accepté d’innover pour illustrer notre prose.

Et, last but not least,
notre reconnaissance s’étend à
toutes les infirmières et tous les infirmiers
qui ont pris le temps de répondre à notre questionnaire
et aux responsables du personnel qui ont permis
que nous lessollicitions en ce sens.

1. Introduction

1.1. Les soins infirmiers, un métier qui se décline au féminin…

Dans l’univers de la BD humoristique, les « Femmes en blanc » se sont progressivement taillé une réputation qui ferait bien des jaloux; trente albums rassemblent à ce jour les centaines de planches imaginées par Monsieur Cauvin et croquées par Monsieur Bercovici ; une cohorte innombrablede femmes en blanc sont nées du crayon habile du dessinateur … mais pas un seul infirmier n’a vu le jour avant ceux qu’il a bien voulu dessiner pour illustrer notre travail.

Au cinéma[1], un grand-père s’efforce de stimuler son petit-fils et utilise notamment pour ce faire des cartes d’un jeu ; sur l’une d’elles figure l’inscription « nurse », et le grand-père d’ajouter : « Désolé, il n’enexiste pas au masculin » !

Pendant des décennies, les ancêtres des hautes écoles actuelles ont formé des générations d’« infirmières » et, parfois même, leur nom trahissait explicitement la population exclusivement féminine qui les fréquentait[2]. De nombreux documents ou sites Internet officiels privilégient le féminin[3].

Dans la mentalité de beaucoup de nos contemporains, l’exercice dessoins infirmiers est réservé aux femmes et le terme « infirmière » lui-même n’a pas de masculin, ou alors l’emploi du masculin sonne bizarrement, comme une étrangeté langagière ou un néologisme audacieux, comme une sorte d’anomalie lexicale[4] ! Au-delà de la caricature, dans l’inconscient collectif, le stéréotype selon lequel « Le médecin est un homme et l’infirmière, une femme » reste profondémentancré. Nous y reviendrons.

1.2. … non sans interpeller et poser question…

Percevant, avec une acuité toute particulière, l’état d’esprit collectif illustré par les exemples qui précèdent, il a paru bon aux quatre garçons que nous sommes, engagés dans les études de soins infirmiers, de réfléchir à cette problématique et, plus particulièrement, s’agissant de la masculinisation de laprofession.
Beaucoup de questions ont alors surgi parmi lesquelles, sans que notre étude puisse ambitionner de toutes les rencontrer :

- Quelles clés de lecture l’histoire de la profession infirmière peut-elle nous fournir pour nous permettre de mieux appréhender le présent ?
- En quoi les données statistiques permettent-elles de confirmer ou d’infirmer le stéréotype identifié ?
- Quelles sont lesspécificités d’un métier à dominante féminine ? L’homme qui voudrait l’exercer doit-il « se féminiser » ou peut-il rester lui-même ?
- En quoi une présence masculine authentique peut-elle contribuer à l’exercice des soins infirmiers ? Quels sont les atouts spécifiques de l’infirmier ?
- Quelles sont les motivations des futurs infirmiers ? Mènent-ils un combat « masculiniste » pour conquérir de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • profession infirmière
  • Profession infirmière
  • Historique de la profession infirmière
  • Profession infirmière: 70ans d'évolution
  • Reflexion personnelle sur la profession infirmière
  • Histoire de la profession infirmière
  • Historique profession infirmiere
  • la profession infirmière : une identité, quatre qualités

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !