Math

21138 mots 85 pages
Saisir le mal Réflexions sur l’intitulé du programme

Références bibliographiques Le Mal en GF : introduction un peu fourre-tout et qui reste en surface, mais qui offre quelques bonnes pistes ainsi que des repères de culture générale. Anne Crigon Le Mal, GF collection « Corpus » : une anthologie des grands textes philosophiques sur la question assortis de commentaires introducteurs, le tout précédé d’une introduction philosophique générale au thème. Le mal, éditions Atlande, collection « clefs concours » : l’introduction relève du cours de culture générale, mais c’est léger sur le plan philosophique. Le Mal, éditions Dunod, collection « J’intègre », excellente introduction au thème par Florence Chapiro, d’une très bonne tenue sur le plan philosophique, à la fois pour les entrées conceptuelles du programme et les mises au point sur les principales positions philosophiques des grands auteurs. Leçon philosophique sur le mal, par Frédéric Laupies, PUF, collection « major », 2000, cours très clair, approfondi et stimulant, avec une partie posant les grandes problématiques (question de l’unité, de l’essence et du sens du mal), et l’autre les solutions proposées par les principaux philosophes sur la question.

Saisir le mal peut signifier à la fois en appréhender l’essence, attraper le mal luimême, soit quelque chose qui se dérobe, car le mal, nous le verrons, se caractérise par une essentielle négativité et ne peut être perçu qu’indirectement à travers des actes mauvais ou des personnes « méchantes », mais aussi en déterminer la signification, et pour finir s’en emparer pour tenter de l’éradiquer ou de le neutraliser. Trois entreprises (cerner l’essence, interpréter la signification, s’emparer du mal pour le faire disparaître) qui apparaissent également difficiles, et paraissent relever de la gageure.

I) Le mal dans la langue française 1) Etymologie et histoire de la langue Le mot serait entré dans la langue française vers 980, à peu près au moment où celle-ci

en relation

  • Math
    257 mots | 2 pages
  • Math
    1010 mots | 5 pages
  • Math
    949 mots | 4 pages
  • Math
    298 mots | 2 pages
  • math
    466 mots | 2 pages
  • Math
    517 mots | 3 pages
  • Math
    977 mots | 4 pages
  • math
    416 mots | 2 pages
  • math
    4153 mots | 17 pages
  • Math
    4444 mots | 18 pages