Maupassant, une vendetta

903 mots 4 pages
La nouvelle est un outil privilégié du réalisme, puisqu’elle met en abyme une facette essentielle du réel : la particularité. Si sa durée et son rythme sont à la mesure de la chose représentée plus intense, le récit doit cependant être manié par l’auteur de façon à s’organiser littérairement, demandant que l’action soit unie, les actants restreints, et l’explicit abrupt. Tout le génie de l’auteur sera donc, dans ce tuyau qui rapetisse et où l’eau prend de la vitesse, de manier ces éléments et de concentrer la cohérence de l’histoire.
« Une vendetta » fut écrite par Maupassant et publiée en 1883 dans un quotidien. Participante du courant réaliste, elle met en œuvre divers procédés, plus ou moins systématiques chez l’auteur, pour mettre en place la trame du récit.

I. Les aspects de la nature

1. La situation

Bonifacio se trouve être au-delà du monde humain, ancré dans un décor naturel. Mais nous sommes aussi à la frontière de la mort, comme l’attestent le crime, l’âge de la femme, le lieu encore. L’auteur le marque expressément en écrivant ce « passage terrible où ne s’aventurent guère les navires », ou ce « nids d’oiseaux sauvages ».

2. La mère et le fils

Nous recentrant sur le personnage principal, nous voyons qu’il se décline selon au moins deux perspectives, dont celle qui rend la femme mère. Remarquons surtout que le personnage est référé au début comme « la veuve Saverini », et qu’elle ne « devient » mère qu’à partir de l’instant ou son fils Antoine est assassiné. Et dès la maturation de sa combine, tout en restant mère elle devient la « vieille » : « Seule, la mère y pensait, la vieille. »

3. L’animal

La chienne « Sémillante », en tant qu’animal (nature) est référée comme « animal » une seule fois, lorsqu’elle saute à la gorge de l’homme. Mais lorsqu’elle devient la complice de la mère, l’auteur l’animalise davantage : « les yeux luisants, le poil hérissé, et elle tirait éperdument sur sa chaîne. »

II. Les aspects de la

en relation

  • "La Vendetta" de Maupassant, paragraphe de développement
    281 mots | 2 pages
  • Étude comparative dans le courant réaliste
    1561 mots | 7 pages
  • Vendetta
    714 mots | 3 pages
  • Mauoassant
    1227 mots | 5 pages
  • Maupassant ,
    2279 mots | 10 pages
  • Disserr
    919 mots | 4 pages
  • Une Vendetta plan détaillé
    1344 mots | 6 pages
  • Une vendetta
    1809 mots | 8 pages
  • Synthèse sur maupassant
    568 mots | 3 pages
  • 20298601 102 MQ dev2H
    1941 mots | 8 pages