Maupassant

1120 mots 5 pages
Commentaire de français
Introduction : Après des débuts laborieux Guy de Maupassant a réussi à s’imposer comme l’un des écrivains majeurs du XIX ème siècle au même titre que ses camarades Zola et Flaubert. Auteur de conte, de nouvelle et de romans, son écriture le situe dans le mouvement naturaliste et réaliste. Il est également connu pour avoir su introduire une dimension fantastique à plusieurs de ses récits. Guy de Maupassant nait le 5 aout 1850 à Fécamp, dans la Seine-Marne. La maison Tellier est un recueil de conte. Une première partie sera consacrer à la présence solitaire du narrateur dans un cadre peu rassurant, la seconde partie sera consacrer au récit a posteriori par le narrateur de sa peur et pour finir la dernière partie parlera du glissement vers la folie à travers une vision fantastique. Dans une première partie qui étudierait comment est rendu dans le texte la présence solitaire du narrateur dans un cadre peu rassurant on pourrait proposer le paragraphe suivant.
Dès le début du passage le lecteur remarque la présence solitaire du narrateur par l’utilisation du pronom personnel « je » dans « je ne voyais plus le fleuve ». Ce pronom personnel annonce donc un point de vue interne (subjectif). Le lecteur peut donc s’identifier au narrateur et sentir ses sentiments personnels. L’emploi des pronoms possessifs comme « ma » ou « mon » dans « ma barque » ou « mon bateau » par exemple confirme que le narrateur est seul car sinon il utiliserait « notre » ou « nous ».De plus le contexte spatio-temporel est singulier, le narrateur est dans un endroit simple. Celui-ci est près d’une rivière. Il n’y a pas de description particulière de cet endroit, la description est donc générale comme le confirme « la lumière de la lune » ou « les pointes des roseaux ». On est donc au bord d’une rivière mais on ne sait pas laquelle. Pour le contexte temporel on n’a pas d’indications précises. On ne sait pas à quel moment se déroule l’extrait. C’est un contexte

en relation

  • Maupassant
    325 mots | 2 pages
  • Maupassant
    564 mots | 3 pages
  • Maupassant
    600 mots | 3 pages
  • Maupassant
    440 mots | 2 pages
  • Maupassant
    1460 mots | 6 pages
  • Maupassant
    2639 mots | 11 pages
  • Maupassant
    391 mots | 2 pages
  • Maupassant
    351 mots | 2 pages
  • Maupassant
    385 mots | 2 pages
  • Maupassant
    15599 mots | 63 pages