Maupassant

587 mots 3 pages
INTRODUCTION:
Maupassant, grand romancier naturaliste de la fin du XIX siècle, écrit « Une Vie » en 1883 : dans ce roman, il peint l'existence désolante de l'héroïne Jeanne. L'héroïne passe par divers sentiments, la perte de l'espoir, Siée à un ennui profond, qui constituent une forme de mal du siècle. Les œuvres de Maupassant sont reconnu par leur force réaliste, la présence importante du fantastique et par le pessimisme qui s’en dégage le plus souvent mais aussi par la maîtrise stylistique. Le titre du recueil, évoque l’idée du rêve et de l’amour. Le chapitre 1 du texte de Maupassant est un texte écrit en 10 Paragraphes. Son thème générale est l’amour (autrement dit un rêve d’amour). Ce texte se présente, d’une manière globale, comme un récit à la 3e personne du singulier dont les verbes sont au passé simple, imparfait et futur : Et elle se mit à rêver d'amour. (L.1 :Verbe au passé simple) ; L'amour ! Il l'emplissait depuis deux années de l'anxiété croissante de son approche. (L.2 : Verbe à l'imparfait) ; Elle savait seulement qu'elle l'adorerait de toute son âme et qu'il la chérirait de toute sa force. (L.7 : Verbes au futur). Dans cette partie du chapitre 1, le narrateur veux mettre en avant L’amour en le formulant en tant qu’un rêve (Et elle se mit à rêver d'amour. L.1). Cette partie du texte, prend un thème rêveur traditionnel, mais reprend vite à la réalité.
I. a. Dès la 1ère phrase, le lecteur s'attend à de l'action "et elle se mit à..." . Jeanne ne va pas à l'amour, c'est lui qui vient à elle, elle est complètement soumise. Son seul mouvement, dans le dernier paragraphe est "inconscient". Elle pense déjà que le premier venue sera parfait : elle pensa : " Si c'était lui ? ". La 1ère phrase de l'extrait constitue 1 paragraphe ce qui veut dire l'exaltation de la rêverie. Jeanne fonctionne aux sentiments.
A la fin du passage, le rêve atteint son paroxysme et devient presque réalité, mais Maupassant dénonce cette volonté de s'aveugler, et montre qu'elle

en relation

  • Maupassant
    325 mots | 2 pages
  • Maupassant
    564 mots | 3 pages
  • Maupassant
    600 mots | 3 pages
  • Maupassant
    440 mots | 2 pages
  • Maupassant
    1460 mots | 6 pages
  • Maupassant
    351 mots | 2 pages
  • Maupassant
    391 mots | 2 pages
  • Maupassant
    2639 mots | 11 pages
  • Maupassant
    385 mots | 2 pages
  • Maupassant
    15599 mots | 63 pages