Max ernst - notes sur le film biographique

1277 mots 6 pages
Max Ernst Film de Peter Schamoni, Münich, 1991, coproduction. Peter Schamoni Film/RM Arts Internationes/ZDF

« Comme ma conduite, mon travail n’est pas harmonieux, pas au sens classique. Pas même classiquement révolutionnaire. »

( Fort besoin de liberté, de révolte. Ce qui se passe ds le monde l’influence bcp ds son travail. Influence de la guerre (absurdité), peint pour se libérer, se soulager. Il dit d’ailleurs qu’il est mort en 1914 et re-né en 1918.

( Fonde Dada Köln : « Révolte et colère face à l’absurdité et l’obscénité monstrueuse de cette guerre démente » => exutoire. Contre les fondements de la société qui avait mené à la guerre => contre langage, logique, littérature, art, etc.

( Jan Arp devient très vite son ami et collaborateur.
( Utilisation d’éléments visuels d’origines extrêmement diverses => absurdité de la collection confond la vue et l’esprit ( hallucinations, et donnent aux objets des significations nouvelles et changeantes :
« Mes facultés visionnaires s’intensifièrent à tel point que je me mis à voir les objets contre un nouvel arrière-plan.»

( Paul Eluard est l’un de ses plus proches amis. Il lui achète ses premières peintures surréalistes et c’est grâce à lui qu’il pourra fuir et vivre à Paris durant 4 ans.

( Il fait du collage : « Je suis tenté de voir dans le collage l’exploitation du hasard, un hasard provoqué artificiellement par la rencontre de deux ou plusieurs réalités séparées dans un champ inhabituel. Et l’étincelle de poésie qui jaillit du contact de ces deux réalités. »

( Chez Paul & Gala Eluard, il peint les murs de la maison, où les surréalistes se retrouvaient pour leurs séances de spiritisme. Peint des formes fantastiques et étranges.

(( « 2 enfants menacés par un rossignol » : atmosphère, vision surréaliste, mélange entre peinture et collage d’objets (mélange 2D et 3D) => relief

« J’ai souffert toute ma vie de ce que l’on peut appeler un complexe de virginité face à la toile blanche. Quand

en relation

  • L'effort humaine
    3675 mots | 15 pages
  • Jacques prevert
    4117 mots | 17 pages
  • Albert einstein
    7697 mots | 31 pages
  • Les fables de la fontaine
    7908 mots | 32 pages
  • L'histoire de la photographie
    11930 mots | 48 pages
  • Einstein
    7636 mots | 31 pages
  • Eistein
    9271 mots | 38 pages
  • jenk
    60324 mots | 242 pages
  • DLA methodologie BTS
    19164 mots | 77 pages
  • Etudiente
    28256 mots | 114 pages