Max weber et la conception moderne de l'état

4554 mots 19 pages
Sommaire

Introduction 1

I) Les concepts et les conditions préalables nécessaire à la formation de l'état 2
A - Une approche spécifique des concepts sociologiques 3
B - Les origines du monopole de la violence légitime : de la féodalité à l’Etat moderne 4

II) Weber : entre bureaucratie « utopiste » et critique 6
A - L’étude d’une conception wébérienne clef : l’Etat bureaucratique 6
B - Critiques et réflexions postérieurs de Max Weber 8

Conclusion 10

Bibliographie 10

Introduction

Le monde ne semble se percevoir qu’à travers des oppositions. Opposition Nord / Sud, opposition entre l’Occident et le reste du monde…le fameux « Choc des civilisations » semble n’être qu’un nouvel avatar de cette dichotomie souvent effectuée.
Mais de telles divisions n’ont-elles pas, par ailleurs, un certain avantage ? En effet, si les hommes sont biologiquement identiques, les cultures et les sociétés sont diverses. Ainsi, effectuer une différenciation peut aussi permettre une comparaison, et par là donc un enrichissement réciproque.
L’analyse de l’entreprise et de l’histoire des Etats n’échappe pas à cette règle. C’est dans cette optique que Max Weber séparera l’Etat occidental « moderne » du reste du monde, pour lui attribuer un raisonnement et une histoire propre, soulignant un processus de construction qui lui est propre, ouvrant par la même non pas une nouvelle optique de réflexion, mais une prise de conscience de la spécificité des histoires et non plus d’une Histoire.
Karl Emil Maximilian Weber (sociologue et économiste) est né le 21 avril 1864 en Allemagne, d'une famille bourgeoise.
Très tôt, il s'oriente dans une carrière juridique, et ceci influencera beaucoup son raisonnement et son écriture. A coter de cette passion pour le droit, Weber s'intéresse de très près aux problèmes sociaux de son époque. De ce fait, il entre dans l'Association Pour La Politique Sociale, qui propose une réflexion économique, dont le rôle est important dans le

en relation

  • Max weber, le savant et le politique
    3658 mots | 15 pages
  • Concours kiné
    4085 mots | 17 pages
  • L'éthique protestante weberienne
    1443 mots | 6 pages
  • Rationalisation des activités sociales
    1953 mots | 8 pages
  • Exposer sur les types de legitimite du poivoir
    1534 mots | 7 pages
  • Weber, max, le savant et le politique
    5809 mots | 24 pages
  • Rationalité et développement
    1653 mots | 7 pages
  • Le phénomène bureaucratique chez max weber
    12842 mots | 52 pages
  • L'ecole bureaucratique
    7957 mots | 32 pages
  • La genèse et les fonctions du pouvoir politique
    1316 mots | 6 pages