Medee

906 mots 4 pages
- CORNEILLE - MEDEEC’est un drame de la possession amoureuse. L’amour est comme une calamité qui vous tombedessus et qui vous fait commettre les pires trahisons et crimes pour assouvir sa soif et sa faim de plaisirsexclusifs.Pour rendre un tant soi peu riche en péripéties ce drame qui tient en à peine deux lignes, Corneillemultiplie les intriques amoureuses qui s’entrecroisent avec les intrigues de vengeance et de rétribution.D’abord bien sûr Médée et Jason se sont aimés. Jason n’aime plus Médée et Médée veut simplementposséder à jamais Jason qu’elle n’aime pas vraiment, si elle l’a vraiment jamais aimé. Elle a pour lui trahison propre père pour qu’il ait la toison. Elle a vaincu les taureaux cracheurs de feu et les soldats naissantdes sillons aux dents du serpent semées et le dragon gardien de cette toison. Elle tuera son propre frèrepour jeter son corps en morceaux à la mer et arrêter la poursuite de son père. Elle vengera Jason de sononcle usurpateur Pélie en manipulant les propres filles de ce roi qui le tuent. Elle cause la haine deHypsipyle, la reine de Lemnos qui eut deux fils de Jason en lui volant Jason mais est-ce par amour ou bienpar caprice de possession ?Jason apparaît comme un être volage et inconstant, inconscient du mal qu’il fait et du malheur qu’ilrépand par son seul égoïsme. Il aime, il prend, puis il aime à nouveau et donc prend à nouveau et rejettecelle qu’il a prise avant, etc. Les femmes sont pour lui un simple outil de plaisir et de pouvoir. Et il ne voit pasqu’en conquérant le pouvoir et la toison d’or par l’intermédiaire de Médée il fausse le jeu à ses dépens etdevient l’esclave de celle qu’il ne fait qu’utiliser.Corneille ajoute à ce premier couple effrayant la fille de Créon, Créuse, que Jason conquiert etprend contre toutes attentes puisqu’il est banni et n’est de sang royal que de façon plutôt annexe. Créuse leprend car il est beau, plutôt jeune et glorieux, même s’il n’est qu’un apatride en quelque sorte, un banni.Mais c’est que le

en relation

  • Médée
    2958 mots | 12 pages
  • Médée
    1558 mots | 7 pages
  • Médée
    2363 mots | 10 pages
  • Medee
    509 mots | 3 pages
  • Médée
    29723 mots | 119 pages
  • Médée
    506 mots | 3 pages
  • Medee
    476 mots | 2 pages
  • Médée
    343 mots | 2 pages
  • Médée
    442 mots | 2 pages
  • Médée
    296 mots | 2 pages