Melancholia

293 mots 2 pages
Séquence 1 : la société et le bonheur
« Comment certaines œuvres littéraires en questionnant l’homme ont-elles engagé notre société dans une démarche humaniste ? »

Texte Complémentaire
Extrait de « Melancholia », Hugo ,Les contemplations, 1856.
En quoi le texte d’Hugo répond-t-il à la problématique ?
*Ce poème, écrit en réaction à la révolution industrielle, dénonce le travail des enfants et leurs exploitations. Personnellement engagé dans ce combat les sentiments personnels de l’auteur transparaissent dans celui-ci (exclamatives).
*Il aborde ainsi le thème suivant : la critique du pouvoir qui exploite les enfants (mal payés, ne pouvant pas se défendre, travails des heures…). Les enfants deviennent des rouages dans une machine, sans âmes, épuisant, répétitif, abrutissant. Cette image est d’autant plus renforcée par la diabolisation du travail avec la dimension effrayante fantastique que prennent les machines disproportionnées face aux enfants.
* Ce travail engendre de nombreuses conséquences pour ces enfants notamment des répercussions physiques mais aussi mentales, intellectuelles. Cet abrutissement détériore leur santé (voir les « temps modernes »). Registre pathétique qui suscite la compassion du lecteur.
(Hugo rappelle tout de même que le fait d’envoyer ses enfants travailler est une fatalité pour leurs parents et non pas une demande de ceux-ci, qui essaient de faire face à la misère -> travail haï des mères)
*Hugo marque son indignation sur le fait que le travail soit incompatible avec les enfants en insistant sur leurs qualités perdues que le travail anile. Il remet en cause d’une certaine manière le capitalisme moderne, où le progrès est synonyme de profit.
*Hugo condamne le travail abrutissant et revendique un travail épanouissant pour les hommes.
→Figures de styles à commenter : allitération en M (monotonie), en R (agressivité) ; anaphore, répétition (travail à la chaine), métaphore (diabolisation du travail).

en relation

  • Melancholia
    784 mots | 4 pages
  • Melancholia
    743 mots | 3 pages
  • Melancholia
    1241 mots | 5 pages
  • Melancholia
    1049 mots | 5 pages
  • Melancholia
    753 mots | 4 pages
  • melancholia
    1267 mots | 6 pages
  • mélancholia
    1050 mots | 5 pages
  • melancholia
    829 mots | 4 pages
  • Melancholia
    1513 mots | 7 pages
  • Melancholia
    1259 mots | 6 pages