Memmi, Albert. Portrait du colonisé, Portrait du colonisateur

Pages: 6 (1419 mots) Publié le: 2 novembre 2014
Il nous est possible d'affirmer d'entrée qu'il est difficile de peser les mots d'un écrivain qui défend la cause des colonisés, tant la démonstration révèle un caractère réalistre qui renvoie chaque individu à sa résponsabilité et met la société devant le fait accompli.
Robert Memmi dans Portrait du colonisé, Portrait du colonisateur apparaît comme un précurseur en la matière en déshabillantle processus de colonisation, et de façon plus globale la politique coloniale.
Dans son introduction, l'auteur stipule que la prise en considération d'un schéma élaborant le dyptique dominant/dominé, et donc pour ce qui nous intéresse colonisateur/colonisé, peut être calqué à l'égard de son fonctionnement sur d'autres exemples similaires.
Memmi affirme d'ailleurs que cette illégitimité ducolonisateur tient surtout par la « place qu'il prend » : devons-nous entendre par là une place d'ordre culturel ? Le gouvernement français comme les autres Etats colonisateurs ne désiraient premièrement opérer à une occidentalisation des pays colonisés, même si la mission civilisatrice, motivation principale qui légitimait le processus de colonisation, semble s'en rapprocher. Le termed'« usurpation » qui est cité à plusieurs reprises connoterait un aspect à la fois économique et culturel : prenons pour encadrer ce fait l'exemple plutôt contemporain des « politiques d'ajustements structurels » (PAS), utilisés par les pays industriels pour aider les pays dits « en voie de développement » principalement sur un plan d'ordre financier (rachat et échelonnement des dettes) qui débouche sur uneingérence des pays créditeurs, ce qui ne peut qu'affecter le cadre culturel, traditionnel (les PAS favotise les éhcnages et le libre-marché selon une pratique capitaliste qui défait des coutumes qui n'avaient habitudes jusqu'ici de ce genre de pratiques (Chavez en refusant toutes aides occidentales l'avaient bien compris) : ici, une forme de mimétisme culturel.
Le dénoncement d'un système capitaliste,système facilement perceptible dans l'élaboration du rapport dominant/dominé tout au long de l'ouvrage, qui nécessite pour son fonctionnement d'opérer avec des inégalités.
Loin du principe existentialiste, nous aurions avec le schéma impulsé par Memmi la caractéristique marxiste d'une infrastructure qui domine la structure : la situation de tout Européen présent dans les colonies est similaire(tout comme l'est celle des colonisés), avantagé par le caractère dominateur insufflé par la métropole : le pied-noir disposerait dès sa naissance d'un statut privilégié ; des institutions comme moteur du principe d'aliénation.
A travers notre principe d'action, c'est un agrégat de codifications qui s'opère pour passer de colonisateur à colonialiste ; une conversion qui s'opère par le principed'« habitus » qui s'est progressivement puis durablement institué dans les colonies : une norme telle que tout Européen ne peut se détourner de sa condition qui lui est pré-destiné (nous revenons indubitablement au statut privilégié du colon européen).
Les conventions sociales sont si prégnantes qu'il paraîtrait difficile de faire table-rase du passé en voulant faire cohabiter demain colonisateurs etcolonisés (aspect prophétique de Memmi si l'on reprend les termes du FLN (Front de libération nationale) qui à l'aube de l'indépendance algérienne lançait comme slogan aux Européens et Pieds-Noirs « la valise ou le cercueil », comprenons le départ forcé ou la mort).
Dans ce genre de système, difficile à Lévinas d'établir autrui « à visage humain » : l'altérité, l'identification à l'autre s'opèrepar « castes » : colonisalistes et colonisés se construisent dans chacun de leur groupe respectif. Le postulat du rapport dominant/dominé présent chez La Boétie dans lequel on retrouve le principe de désuction et d'identification à la force en place n'est perceptible ici : la domination est certe matérialisée par des rapports coercitifs qui touchent les colonisés. Leur seule et unique...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Portrait du colonisé
  • Colonisateurs colonisés
  • Portrait
  • Le portrait
  • Portrait
  • Le portrait
  • Le portrait
  • Portrait

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !