Memoire 18 juin

Pages: 15 (3690 mots) Publié le: 17 mars 2012
I L’appel du 18 juin 1940 : Le refus de la défaite

1) Pourquoi cet appel ? Que ce passe t-il avant le 18 juin 1940 ? Où en est la France ?

Le 3 septembre 1939 la France et son allié le Royaume-Uni déclarent la guerre à l’Allemagne . C’est alors que commence la « drôle de guerre » jusqu’au 10 mai 1940. Charles de gaulle dénonce en janvier 1940 « l’immobilité militaire actuelle ».

Aprèsla drôle de guerre c’est la bataille de France qui commence. Les divisons blindées Allemandes s’enfoncent dans le territoire français et atteignent la manche. Un demi millions de soldats français belge et anglais sont pris au piège la seul issue est Dunkerque. De durs combats contre la Wehrmacht * sont menés par les unités françaises et britanniques pour évacuer.

Le 14 Juin 1940 les allemandsrentrent dans Paris et la Wehrmacht occupe près de la moitié de la France. La défaite se fait de plus en plus sentir , le chef du gouvernement français Paul Reynaud démissionne le 16 juin ; le maréchal Pétain devient alors chef du gouvernement et réclame l’armistice le 17 juin 1940 ( cf. annexe 1 : Discours du maréchal Pétain )

De son coté De Gaulle, sous secrétaire a la défense nationale et laguerre se trouve à Londres et est en contact avec Winston Churchill (1er ministre britannique)

2) L’appel du 18 juin 1940, un espoir ?

Le 18 juin 1940 de Gaulle se prépare a parler aux français par le biais de la BBC radio de Londres. Ce jour là il appelle les français à la résistance. L’appel peut être entendu à 19 heures depuis la France. L’appel du 18 juin 1940 (souvent confonduavec le discours du 22 juin) est devenu une des plus célèbres allocutions de l’histoire de France. Voici ses propos :
[pic]

* Wehrmacht : Est le nom donné a l’armée allemande de 1935 a 1945, dans le cadre du régime nazi.

Discours du général De Gaulle radiodiffusé par le BBC le 18 juin 1940.

"Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé ungouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat.

Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne, de l'ennemi.

Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous ont fait reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique desAllemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui.

Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.

Car laFrance n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser sans limites l'immense industrie des Etats-Unis.

Cette guerre n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n'est pas tranchée par labataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.

Moi, Général de Gaulle, actuellementà Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d'armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi.

Quoi qu'il arrive, la flamme de la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Appel du 18 juin
  • Appel 18 juin
  • Appel du 18 juin 1940
  • Appel du 18 juin 1940
  • L'Appel de 18 juin 1940
  • L'appel du 18 juin 1940
  • 18 juin 1940 discours de gaule
  • Jacques chirac appel du 18 juin

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !