Memoire banque

11928 mots 48 pages
Strategie de fidelisation dans le marketing des service par Ibrahima SIDIBE Bercy Institute - Licence Marketing 2008 Dans la categorie: Commerce et Marketing
0

précédent sommaire

Logiciel Gestion Contacts L'application commerciale la plus complète au monde www.salesforce.com/fr Satisfaction clients Enquetes de satisfaction Clients Logiciels et enquêtes en ligne www.lesphinx-developpement.fr e-Questionnaire Créer, diffuser, analyser votre enquête de satisfaction www.eQuestionnaire.com

I/ DEFINITION
1-1) Analyse et approche théorique
Qu'est-ce que la fidélisation ? La fidélisation est un attachement, une constance de la relation dans le temps. Le client souscrit au produit et service par l'instauration d'une confiance souvent clairement exprimée car il devient prescripteur en recommandant à son entourage, notre entreprise. Jacoby et kyner (1973), définissent la fidélité de la manière suivante : « la fidélité est.... »

1-2) Les avantages de la fidélisation
Plusieurs auteurs et institutions d'analyse ont clairement mis en évidence, les avantages financiers d'une stratégie de fidélisation par rapport à une stratégie offensive de conquête. Pour Dawkins et Reichheld « retenir un client coûterait jusqu'à cinq fois moins cher que d'en conquérir de nouveaux. Un programme de fidélisation réiminurait le taux d'attribution de 8% et la diminution de la fidélisation des clients de 5% par an permettrait de doubler les bénéfices ». Les travaux du TARP (Technical Assistance Reseach Program) comportent ces observations. Ils montrent que conquérir un nouveau client revient quatre à cinq fois plus cher que de garder un client déjà actif. Certains auteurs comme Jones et Sasser se sont penché sur la relation satisfaction / fidélisation et ont montré qu'un sentiment de satisfaction n'engendrait pas forcément la fidélité, car un client fidèle peut, malgré tout, vouloir profiter d'une promotion auprès d'un autre fournisseur, tester un autre produit ou se

en relation

  • mémoire banque
    20418 mots | 82 pages
  • Memoire banque
    277 mots | 2 pages
  • Mémoire banque de financement
    26346 mots | 106 pages
  • Mémoire banque postale
    6878 mots | 28 pages
  • Mémoire banque islamique
    7194 mots | 29 pages
  • Mémoire sur les comptes en banque
    1426 mots | 6 pages
  • Mémoire; trésorerie et banque
    11095 mots | 45 pages
  • Mémoire sur paradoxe des banque coopérative
    6936 mots | 28 pages
  • mémoire Banque populaire du Maroc
    8359 mots | 34 pages
  • Mémoire gestion risque banque
    31311 mots | 126 pages