memoire final CORRIGES kadher 1

8250 mots 33 pages
INTRODUCTION GENERALE

Au cours de l’année 2005, le taux de bancarisation était de 4% (1 ) au Burkina. En 2010, il est passé à 7% 2. Ainsi nous remarquons une progression dans ce domaine. Pour mieux accroître ce taux, le Burkina s’est fixé pour objectif d’atteindre le taux de 20% 3en 2015. Aujourd’hui le Burkina compte une douzaine de banque.
En effet, selon l’article 3 de la loi N° 012 /96/ADP, « la banque peut être définie comme une entreprise qui a pour profession habituelle de collecter des fonds qui peuvent être disposés par chèque ou par virement et qu’elle emploie pour son propre compte ou pour le compte d’autrui en opération de crédit ou de placement ».
Ces crédits, accordés aux entreprises et aux ménages, permettent de réaliser leur projet. En vertu de tous ces rôles, nous pouvons dire que la banque contribue beaucoup à la croissance économique d’un pays. Le choix de notre thème « Processus4 et Gestion des Crédits Octroyés aux Particuliers »nous permettra de faire une étude sur la gestion du crédit bancaire aux particuliers à UBA.
Pour mieux structurer notre travail, nous l’avons articulé sur trois (3) points qui sont répartis de la manière suivante :
La première partie présente le cadre institutionnel c'est-à-dire la structure où nous avons effectué notre stage ; La deuxième partie porte sur la méthodologie de recherche : elle concerne les recherches effectuées pour les besoins de notre travail ;

La troisième partie concerne les critiques et les suggestions.
PREMIERE PARTIE : CADRE CONCEPTUEL DE L’ETUDE Deux chapitres seront présentés dans cette partie : un premier chapitre sur le cadre théorique et un deuxième chapitre consacré à la présentation du cadre d’accueil.

CHAPITRE I : CADRE THEORIQUE ET METHODOLOGIE DE RECHERCHE

Dans ce chapitre nous allons décrire d’abord les contextes justificatives , ensuite spécifier la problématique , après définir les

en relation