Memoire

787 mots 4 pages
1ere PARTIE : LES CAUSES DE LA FAIBLESSE DU TAUX DE BANCARISATION DANS L’UEMOA
Dans l’espace UEMOA le taux de bancarisation est très faible car il est estimé à environ 6% ; même si le taux de bancarisation à globalement progressé dans l’ensemble des Etats de l’UEMOA en moyenne de 10% de 2009 à2010.
Le Togo demeure et de loin; le pays le mieux bancarisé de l’union avec 18.11% de sa population (âgée de moins de 15ans et plus qui dispose d’un compte bancaire).
Il est suivi par le mali avec 11.32% et le Sénégal à 10.61%.
Le Bénin vient en quatrième place avec 9.65/100 ; viennent ensuite la Cote d’Ivoire avec 7.35%; le Burkina Fasso avec 6.61%; la Guinée Bissau avec 3.54% et le Niger vient en dernière position avec 2.41%.
Cependant ce taux reste très faible par rapport à la moyenne malgré cette accroissement et cette faiblesse du taux s’explique par diverses facteurs ;
Nous allons tout d’abord étudié les causes de la faiblesse du taux liées aux banques pour ensuite terminer en étudiant les causes liées aux populations.
SECTION 1 : les causes liées aux banques
Les banques ont une grande responsabilité face à la faiblesse du taux de bancarisation des pays de l’UEMOA car il y’a une manque de prise en charge pour les banques des besoins spécifiques des clients ; pour les banques seule la rentabilité prime dans la prise de décision ou dans les orientations stratégiques.
Le dépôt est cher dans les pays de l’UEMOA et certains clients n’acceptent pas qu’on prélève des frais de tenue de compte ; de même que le coût des transactions et des services bancaires par exemple le montant minimum imposé par certaines banques pour l’ouverture de compte est trop important par rapport au niveau des ressources de la population.
Il y’a aussi les longs délais d’encaissement et d’exécution qui constituent une perte de temps considérable pour la clientèle des banques.
Parmi les causes de la faiblesse du taux de bancarisation des Etats de l’UEMOA liées aux banques il ya aussi la

en relation

  • Mémoire et mémoires
    4680 mots | 19 pages
  • Mémoire et mémoires
    1121 mots | 5 pages
  • Les mémoires
    7391 mots | 30 pages
  • la memoire
    4921 mots | 20 pages
  • Les mémoires
    360 mots | 2 pages
  • Memoire
    5820 mots | 24 pages
  • La mémoire
    2986 mots | 12 pages
  • Memoire
    3790 mots | 16 pages
  • Memoire
    1662 mots | 7 pages
  • Mémoire
    476 mots | 2 pages