mendiants paris histoire moderne

3266 mots 14 pages
Mendiants et Marginaux ( Paris 1660 1780)

Lorsqu’on évoque la société d’Ancien Régime, c’est l’image de la société d’ordre qui vient à l’esprit, celle qu’a décrite Charles Loyseau au début du XVII° : une société d’états, juridiquement organisée et hiérarchisée, conforme à l’ordre voulu par Dieu, dans laquelle les forts ont le devoir de protéger les faibles. La société qui se donne ainsi à voir est assez idéaliste puisque chaque individu y a sa place dans un cadre juridique et socio-économique clair : à l’Eglise d’assurer la survie spirituelle des hommes, aux seigneurs de les protéger et à ceux qui ne sont ni seigneurs, ni clercs d’assurer la survie alimentaire et matérielle, de l’ensemble. Dans une telle société, la question sociale, telle qu’on se la pose aujourd’hui en terme de pauvreté ou d’exclusion n’existe pas, puisque le discriminant social repose entièrement sur le rang, la place occupée dans l’ordre social des états. Cependant la pauvreté est bien présente dans les sociétés contemporaines de Charles Loyseau. En réponse à une enquête sur la mendicité à Kernouès, le recteur Yves Bergot répond à son évêque le 19 décembre 1774 en dressant un constat alarmant sur la situation des pauvres de sa paroisse : « Nous n'avons ni hôpital, ni aucun fond affecté pour les pauvres ; cependant, nous en avons environ une cinquantaine, dont la plupart sont incapables de gagner leur pain, ni de quoi sevêtir. Ce sont des pères de famille qui ont de six à sept enfants sur les bras ». A la veille de la Révolution, la situation de Kernouès ne fait guère exception en la matière, elle est en fait un exemple assez représentatif de la situation du royaume de France qui n'a eu de cesse de s’évertuer à lutter contre un phénomène inquiétant et dangereux tout au long du XVIIIe siècle. Au début du XVII°, le traitement de la pauvreté relève de la sphère du religieux : le pauvre est un pénitent et sa souffrance, soulagée par la compassion est une occasion de rachat (Saint-

en relation

  • Le roi lion
    1208 mots | 5 pages
  • Bibliograhie les pauvres a paris au xviiie s.
    532 mots | 3 pages
  • Les voies de marginalisation dans les sociétés occidentales du xième siècle à 1914.
    3058 mots | 13 pages
  • Jean giraudoux - electre (acte ii, scène 8)
    3921 mots | 16 pages
  • La prédication de frère richard à paris en 1429
    2465 mots | 10 pages
  • Duras vice consul
    8631 mots | 35 pages
  • La naissance de l'université de paris
    4971 mots | 20 pages
  • Varsovie
    1484 mots | 6 pages
  • Homère
    1953 mots | 8 pages
  • La vision d'un pauvre par un réformateur
    2422 mots | 10 pages