Methode de negociation en norvege

530 mots 3 pages
PARTIE 2 : LE MANAGEMENT INTERCULTUREL
Concernant la langue : Le norvégien est suffisamment proche du suédois et du danois pour que ces trois peuples scandinaves se comprennent mutuellement sans grande difficulté. La plupart des Norvégiens parlent l’anglais mais ils sont peu nombreux à parler le français. Une bonne maîtrise de l’anglais est une condition sine qua non pour aborder ce marché.
Concernant la tenue : Lors d’un rendez-vous, il est conseillé de s’habiller de manière irréprochable mais pas ostentatoire. Le port de la cravate n’est pas obligatoire pour les rendez-vous d’affaires.
Concernant les Règles de communications lors des contacts professionnels :
En Norvège, le point de départ d’une approche commerciale n’est pas la rencontre directe, car celle-ci représente plutôt l’aboutissement d’un travail de communication. Du fait du haut pouvoir d’achat dont jouissent les consommateurs et les entreprises, les acheteurs norvégiens sont très sollicités, ce qui les oblige à être très sélectifs. Il faudra donc convaincre vos interlocuteurs que votre produit est fiable, attractif et original. Pour ce faire, vous devrez envoyer des documents de présentation très complets (Plaquette sous format PDF ou lien vers un site internet en anglais). N’hésitez pas à mettre en avant les normes de qualité auxquelles vos produits sont conformes (ISO). A ce stade, on vous demandera souvent de communiquer votre liste de prix. Ceux-ci devront être le plus proches possible du niveau de marché car il n’est pas dans la culture norvégienne de marchander. Si votre produit et son prix sont attractifs aux yeux de vos interlocuteurs, vous obtiendrez des rendez-vous.
Par ailleurs, la ponctualité est une règle d’or : si vous êtes en retard, ne serait-ce que de cinq minutes, appelez afin de prévenir votre interlocuteur de votre retard. Enfin, le modèle norvégien est basé sur la confiance liée à la faible hiérarchie régnant au sein de l’entreprise et au niveau de responsabilité élevé des

en relation

  • Etude comparative des syndicats en france et en norvège
    16881 mots | 68 pages
  • Exemple ccf e 51
    12047 mots | 49 pages
  • socio culturelle norvege
    525 mots | 3 pages
  • Evolution partage de la valeur ajoutée
    33128 mots | 133 pages
  • droit communautaire
    3063 mots | 13 pages
  • Institutions communautaires
    3660 mots | 15 pages
  • Droit de l'ue
    8636 mots | 35 pages
  • Etude pays Danemark
    1608 mots | 7 pages
  • Droit cmmunautaire
    2578 mots | 11 pages
  • Droit,
    6715 mots | 27 pages