Methodologie de la recherche

Pages: 46 (11343 mots) Publié le: 17 avril 2013
Réalisé par : Mr Choukir Nabil
Encadré par : Mr El Adraoui Mustapha





I - Article numéro 1 : Aspects sociogéographiques du développement du tourisme balnéaire au Maroc …………………………………page 3

1- 1 Fiche de lecture …………………………………………page 17

II – Article numéro 2 : Mobilités touristiques et recompositionssocio spatiales dans la région d’Agadir ……………………………… page 22

1- 2 Fiche de lecture …………………………………………page 36

III – Article numéro 3 : Le Maroc en mutation …………………..page 39

1 – 3 Fiche de lecture ……………………………………….. page 42









Téoros
24-1 (2005)
Maroc................................................................................................................................................................................................................................................................................................
Mimoun Hillali
Aspects sociogéographiques du
Développement du tourisme balnéaire
Au Maroc................................................................................................................................................................................................................................................................................................
Séduit par le succès du tourisme sur la rive nord de la Méditerranée (décennie 1960), le Maroc cède à la tentation de jumeler le tourisme et l’agriculture pour en faire les leviers de son développement social et économique. N’étant pasun pays producteur de pétrole, encouragé par les recommandations de l’expertise internationale et jouissant d’une bonne image auprès des pays occidentaux, principaux foyers émetteurs de touristes, le choix qu’il fait du tourisme paraît découler de réflexions mûrement pensées.

Cependant, replacée dans le contexte sociopolitique du Maroc indépendant et du climat tendu de la guerre froide, cettedécision s’explique également par des considérations nationales et des pressions internationales évidentes. Cela dit, quoique pertinent, ce choix a provoqué des inquiétudes en son temps quant à sa mise en œuvre.

Hissé au second rang des priorités économiques nationales (après l’agriculture), le tourisme a certes des atouts incontestables, mais à l’état brut (nature, culture, patrimoine…), et nedispose pas des infrastructures de base ni des moyens d’accompagnement qui en font, sous d’autres cieux, une « industrie » rentable. Autrement dit, tout reste à faire en termes de financement, d’aménagement et de fonctionnement.

Cette importance soudaine accordée au tourisme a mis en évidence ses carences héritées de la période du protectorat : les quelques stations touristiques réalisées etgérées, presque exclusivement, par les colons n’ont généré ni savoir-faire touristique ni avantages économiques en faveur des nationaux. Fort heureusement, une belle plage de sable fin inondée de soleil suffit à faire le bonheur du vacancier des années 1960. C’est un argument de taille en faveur du tourisme balnéaire. Alors les planificateurs marocains, conseillés par des experts internationaux1, sepenchent sur les atouts et les contraintes socioéconomiques du pays et étudient notamment :

La place à réserver au tourisme au sein des autres vocations géographiques et économiques, en veillant à ne pas heurter la sensibilité d’une forte opposition marxisante ou nationaliste, adepte de «l’industrie industrialisante », voire du collectivisme autogéré
Le type de tourisme à privilégier (de masse oude luxe ?) pour garantir la réussite d’une stratégie « développante » et à éviter, en cas de flottement, de déboucher sur une épreuve de force entre partisans et adversaires de cette nouvelle option.
Les sources de financement internes et externes, à solliciter, et dans quelles proportions, afin de disposer des capitaux nécessaires à l’aménagement, à l’équipement et à la promotion de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • méthodologie de recherche
  • Methodologie de recherche
  • Méthodologie de la recherche
  • Methodologie de recherche
  • Methodologie de la recherche
  • Méthodologie de recherche
  • Méthodologie de recherche
  • Methodologie de recherche

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !