Miawous

1319 mots 6 pages
Chapitre 1: Introduction:
La scène se passe à Rouen que Jeanne quitte pour la campagne.
L'exposition est très efficace, les personnages, Jeanne et le baron, y sont présentés.
Maupassant nous montre les volontés du père pour l'éducation de sa fille et l'amour réciproque qui existe entre eux. Le Plan: l 1-13: Le projet du père et son portrait l 14-34: Le portrait de Jeanne l 35-36: Retour avec les deux personnages 1/ Le Père
Le père se veut philosophe éducateur, il est "Disciple de Jean-Jacques Rousseau", il a conçu un projet d'éducation pour sa fille basé sur les bienfaits au sein de la nature. On verra donc:
- sa volonté
- les moyens employés pour la réussite du projet 1/ La conception du projet
Le baron a réfléchi intensément à son projet, d'où l'emploi du verbe: "méditait". D'entrée de jeu, Maupassant nous montre l'abstraction du projet avec le nom "theorie", on devine qu'il ne s'adapte pas à l'évolution de l'enfant. Il y a donc un jugement implicite du narrateur (limite du naturalisme) qui nous annonce que le projet va echouer.
Le père a un réel plaisir de construire sa fille (mythe de Pygmalion) comme le montre le verbe "faire"
L'adjectif indefini intense "tout" nous montre l'enthousiasme du père pour l'éducation de sa fille. Maupassant énumère les épithètes qui nous montre la volonté ("voulant") du père, il veut que Jeanne aie:
- le bonheur: la recherche (comme Rousseau): "heureuse"
- la vertu: "bonne,adroite"
- le coeur: "tendre"
Le bonheur est bien entendu la conséquence des trois autres.
Le baron veut en fait développer le bonheur de son environnement. 2/La réalisation du projet
Le baron a prévu le passé et l'avenir de Jeanne. a-L'enfance et l'adolescence
A part l'exercice de sa volonté, Le père n'a qu'un rôle d'organisateur, l'éducation est abandonnée aux autres:
- "Jusqu'à 12 ans": à sa "mère", ce qui rappelle le gynécée grec
- "après 12 ans": Jeanne est confiée au "Sacré-Coeur"
Pour marquer la

en relation