Michel de montaigne dans les essais : une nouvelle image de l’homme.

1220 mots 5 pages
Michel de Montaigne est un philosophe sceptique, un moraliste et un homme politique français de la Renaissance. Un humaniste qui prend l'homme, et en particulier lui-même, comme objet d'étude dans son principal travail, Les Essais, entrepris à partir de 1571 à l'âge de 37 ans. Il y annonce : Je veux qu'on m'y voie en ma façon simple, naturelle et ordinaire, sans contention et artifice : car c'est moi que je peins . Le projet de Montaigne était de lever les masques, de dépasser les artifices pour se découvrir lui-même.
Montaigne est un précourseur d’un nouveau genre – des essais. Un essai est une œuvre de réflexion débattant d'un sujet donné selon le point de vue de l'auteur. C'est un genre littéraire qui se prête bien à la réflexion philosophique. Dans ses Essais, Michel de Montaigne aborde de nombreux sujets d'étude du point de vue strictement personnel. On a souvent remarqué qu'il accordait une telle importance à cet angle d'approche qu'il y décrit par le détail ses propres sensations, perceptions et, parfois, ses maladies. Mais cette approche lui permet de fonder une réflexion philosophique extrêmement féconde.
La partie la plus longue et la plus importatnte des Essais c’est L’apologie de Raymond Sebond qui est citée plusieurs fois dans un texte donné.
Alors, quelle est l’image de l’homme présenté dans ce texte ?
Je veux commencer par la description d’une apparence extérieure qui est très détaillée, on peut avoir une impression que c’est une description naturaliste. Montaigne donne beaucoup de détailles qui concernent sa vieilesse et ses maladies, par exemple on peut trouver des informations sur une perte de ses dents, des problèmes avec sa pied ou une détérioration de sa vue.
D`une part, il parle de sentir le plus possible et c`est pourquoi il est toujours très proche d’un sujet d’une souffrance physique. Dans L’apologie de Raymond Sebond on peut lire: Je suis content de n’être pas malade, mais, si je le suis, je veux savoir que je le suis; et si on me

en relation

  • Midj
    833 mots | 4 pages
  • Les essais ii de montaigne (critique littéraire)
    2416 mots | 10 pages
  • Dissertation sur les essais de michel de montaigne
    6583 mots | 27 pages
  • Montaigne Essais De la conscience
    2366 mots | 10 pages
  • Montaigne de Zweig
    1107 mots | 5 pages
  • Michel Serres/Alain Finkielkraut
    4103 mots | 17 pages
  • Montaigne, les essais
    1254 mots | 6 pages
  • 16Eme siecle
    3799 mots | 16 pages
  • hrdrw
    13019 mots | 53 pages
  • L'humanisme
    685 mots | 3 pages