Michel

725 mots 3 pages
-------------------------------------------------

I. Analyse de la situation de l’entreprise

1. Montrez que Michel de Rovira et Augustin Paluel-Marmont sont des entrepreneurs au sens de Schumpeter mais également des managers.

Au sens de Schumpeter, l’entrepreneur présenté comme une personne qui prend des risques et introduit des innovations, venant ainsi contribuer à la dynamique du capitalisme.
On peut considérer que les deux amis Michel et Augustin prennent une prise de risque : ils renoncent à des emplois salariés dans des grandes entreprises (Michel était consultant en stratégie dans l’industrie agroalimentaire et Augustin était analyste en stratégie au Club Méditerranée, puis ensuite devenu chef de produit chez Air France.
Ils changent complètement d’orientation professionnelle pour se lancer dans la fabrication de gâteaux. Si le produit par lui-même n’est pas innovant, la façon de promouvoir constitue une innovation commerciale. Les deux créateurs sont également des managers car, au-delà de l’originalité de leur projet, ils adoptent une démarche managériale avec : * L’objectif : « d’investir d’avantage dans la cour des grands de l’agroalimentaire avec leurs produit s » ; * Des ressources mobilisée : changer de siège social, les moyens financier, les ressources humaines, et l’organisation interne ; * Des performances : progression du chiffre d’affaires régulière

2. Reconstituez les étapes de la création de l’entreprise.

N° | Les étapes | Michel et Augustin | 1 | Naissance de l’idée | L’entreprise est née dans la cuisine d’Augustin Paluel-Marmont. Il s’agit de « fabriquer des petites salés ronds à bons ». La marque est déposée pour assurer sa protection. | 2 | Cohérence entre le projet d’entreprise et le projet personnel | Les deux créateurs avaient déjà manifesté des envies de création d’entreprise avec le guide des boulangeries et pâtisserie parisiennes. Augustin a passé un CAP de pâtisser | 3 |

en relation

  • Michels
    1310 mots | 6 pages
  • Michel
    2497 mots | 10 pages
  • Michel
    386 mots | 2 pages
  • michel
    678 mots | 3 pages
  • michel
    1170 mots | 5 pages
  • Michel
    2854 mots | 12 pages
  • Michel
    454 mots | 2 pages
  • Michel
    1444 mots | 6 pages
  • Michel
    365 mots | 2 pages
  • Michel
    453 mots | 2 pages