Miconassin

Pages: 15 (3551 mots) Publié le: 20 mars 2013
Distribution d’optique
Opportunités de croissance à l’horizon 2012, dynamique des réseaux et stratégies internet

Le marché de l’optique fera preuve de résistance malgré la conjoncture Contrairement aux autres secteurs de l’équipement de la personne, le marché de l’optique restera relativement épargné par les arbitrages de consommation des ménages français. Il bénéficie en effet de puissantsmoteurs structurels entre l’augmentation et le vieillissement de la population, l’évolution des modes de vie ou encore la préoccupation croissante pour la santé. Toutefois, la dégradation du pouvoir d’achat, les hausses tarifaires des complémentaires santé, la baisse du taux de remboursement des lunettes par la Sécurité sociale et le renoncement aux soins pour motifs financiers vont peser sur laconsommation d’optique en 2011 et 2012. Les experts de Xerfi tablent d’ailleurs sur un ralentissement de la croissance même si elle reste positive, à 3% en moyenne annuelle.

La densification du réseau pénalise les performances individuelles Contrepartie de la croissance du marché, les opticiens sont toujours plus nombreux et le parc de magasins progresse, notamment au profit des centralesd’indépendants. Ce qui rend inévitable la stagnation du chiffre d’affaires moyen par magasin. Simultanément, le niveau de concentration ne cesse de croître. Selon les classements réalisés par Xerfi dans cette étude, les réseaux des 10 enseignes et centrales leaders (Optic 2000, Krys, CDO, Alliance Optique…) assurent les trois quarts de l’activité. Et la part de marché cumulée des 5 premiers groupes (dont lerécent groupe All, né du rapprochement d’Alliance Optique et de REV) dépasse 55%. Le caractère oligopolistique du marché limite de fait les marges de manœuvre des professionnels. Certains ont d’ailleurs déjà amorcé leur diversification vers l’audioprothèse comme l’illustrent les lancements en 2011 des enseignes Krys Audition et Alain Afflelou Acousticien.

XERFI.COM SAS - 13-15, rue de Calais75009 Paris – tél : 01 53 21 81 51 – fax : 01 42 81 42 14 - etudes@xerfi.fr Société par actions simplifiée au capital de 2 473 799 euros - RCS Paris B 497 917 005 - APE 6311Z – TVA intracommunautaire : FR12497917005

web

Les tensions avec les OCAM se renforcent Au-delà d’une intensification de la concurrence intra-sectorielle, les opticiens sont aussi confrontés à une modification desrapports de force avec les organismes complémentaires d’assurance maladie (OCAM). Engagées dans une double stratégie de lutte par les coûts et de différenciation, les assurances, mutuelles et autres institutions de prévoyance s’immiscent progressivement dans la politique tarifaire des opticiens, via la mise en place de réseaux de professionnels de santé partenaires. Un phénomène qui accentue lespressions sur les marges du secteur. Finalement votée en juillet 2011, la loi Fourcade devait entre autres confirmer le principe d’ouverture des réseaux (interdiction de numerus-clausus). Sauf que depuis le Conseil constitutionnel a censuré l’article de la loi consacrant ce principe. De quoi soulever de nouvelles interrogations quant à l’avenir des réseaux.

Le e-commerce d’optique se développe sousl’impulsion des pure players De nombreux pure players sont apparus ces deux dernières années, bouleversant les règles du jeu concurrentiel avec des business models innovants. La vente en ligne d’optique attise les convoitises. Certains de ces sites sont lancés par des leaders du e-commerce comme Evioo.com créé par le cofondateur de Spartoo.com (numéro deux de la vente en ligne de chaussures en France).Les fonds d’investissements sont également de la partie. Crédit Agricole Private Equity est ainsi entré dans le capital de Confortvisuel.com en 2010, Alven Capital a participé à la deuxième levée de fonds de Happyview.fr en février 2011. Un mois plus tard, Jaïna Capital (fonds du créateur de Meetic) investissait dans lentillesmoinscheres.com pour constituer un groupe d’optique en ligne....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !