Microeconomie

5634 mots 23 pages
Émile Durkheim

Introduction

C’est l’un des deux grands auteurs de la Sociologie. Durkheim (1868-1947) a vécu à la même époque que Weber. Pourtant, ils ont fait des œuvres totalement différentes, voire opposées.

Durkheim a passé toute sa vie à faire de la Sociologie une science nouvelle. Il s’en considère comme le fondateur. Mais, Auguste Leconte avait inventé le mot “ sociologie ” au début du 18e siècle, en disant qu’il fallait créer une nouvelle science. Durkheim dira : « oui, je reconnais Leconte comme mon maître. Cependant, il l’a dit mais ne l’a pas fait ! » (Qu’il fallait créer une nouvelle science). De ce fait, ce qu’a fait Leconte n’est pas vraiment une science.

Durkheim a fait des études de philosophie. Dès ces études, Durkheim sent qu’il faut remplacer la philosophie par une science. Pour lui, dans l’enseignement universitaire, « seule la science, et non plus la philosophie, peut éclairer l’état actuel d’irrésolution éclairée ; cet état de malaise et d’angoisse qui caractérise notre époque ». Il a été marqué par tous les événements de la fin du 19e siècle (victoire de la Prusse sur la France en 1870, difficile mise en place de la 3e République, lutte syndicale, questions sur le sort des colonies…). Sur tous les sujets, les Hommes s’affrontent, se battent. Durkheim a l’idée que, au-dessus des Hommes, de leurs idées et de leurs passions, seule une science peut nous dire ce qu’il faut faire, peut nous dire la vérité. La Sociologie serait une science qui nous dirait comment vivre ensemble.

Cette science sera une science nouvelle (Durkheim parlera de « Science de l’Homme »), qui va traiter de façon scientifique l’humain, mais d’une manière totalement différente des autres sciences (Biologie, Philosophie…). « Faire de l’Homme un objet de science », « tant que l’on considèrera l’Homme comme un individu on n’avancera pas ». L’Homme va pouvoir devenir objet de science quand il va cesser d’en être l’origine pour en devenir le résultat.

en relation

  • Microéconomie
    982 mots | 4 pages
  • Microéconomie
    2739 mots | 11 pages
  • Microéconomie
    2781 mots | 12 pages
  • Microéconomie
    870 mots | 4 pages
  • Microéconomie
    4201 mots | 17 pages
  • microéconomie
    2146 mots | 9 pages
  • Microeconomie
    1819 mots | 8 pages
  • Microéconomie
    5793 mots | 24 pages
  • Microéconomie
    510 mots | 3 pages
  • microéconomie
    647 mots | 3 pages