MilieuxCulture

1417 mots 6 pages
MILIEUX DE CULTURE
Introduction
Un milieu de culture doit satisfaire à toutes les exigences nutritives des micro-organismes :
- apport de la source d'énergie, de carbone, d'azote;
- besoins en ions minéraux, en facteurs de croissance;
- pH et force ionique voisins des valeurs optimum.
Il peut se présenter sous forme liquide ou solide, par addition : d'aqar ou gélose (intérêt : fusion au delà de 80°C, mais possibilité de le maintenir en surfusion à
45°C, température compatible avec l'incorporation de micro-organismes ; pas d'hydrolyse de l'agar par les µ-org),
C'est un polymère sulfaté composé de D- et L-galactose. Il est produit par les Rhodophycées
(algues rouges)
- de gélatine (hydrolysable par certains germes, utilisation historique),
- oeuf entier coagulé (milieu de Jensen pour Mycobactéries).
- Gel de silice, utilisé pour la croissance des bactéries autotrophes sur milieu solide(si on veut exclure toute molécule organique).

1. Préparation des milieux
1) Considérations générales :
La plupart des milieux se présentent sous forme déshydratée, ce qui assure une composition constante, un stockage facile et une préparation simplifiée.
Lors de la reconstitution des milieux, la poudre est mélangée au volume d'eau préconisé, homogénéisée, puis dissoute totalement par chauffage (l'ébullition ne doit pas dépasser 1 à 2 minutes). Après refroidissement à 50-60°C, le milieu est distribué dans d'autres récipients (tubes à essais) en vue d'être stérilisé.
La stérilisation se fait par autoclavage. Le temps et la température peuvent varier d'un milieu à l'autre
(tenir compte également du conditionnement, de préférence des petits volumes). En général une stérilisation de 15-20 minutes à 120°C est préconisée.
Les milieux sont ensuite laissés à refroidir jusqu'à 50°C dans l'autoclave (ne pas les sortir avant car la différence de températures provoquerait une dépression au sein des tubes).
Ils peuvent ensuite être conservés tels quels après refroidissement en position verticale,

en relation