Mittal-arcelor : pourquoi les industries européennes se restructurent elles?

3170 mots 13 pages
C31

Mittal-Arcelor : Pourquoi les industries européennes se restructurent elles?

ARCELOR- MITTAL: Pourquoi les entreprises européennes se restructurent elles?

Actuellement, on assiste à la restructuration de nombreuses entreprises européennes et particulièrement dans les secteurs de l'énergie. Ainsi, la récente Opa de l'entreprise sidérurgique Mittal sur le fleuron de l'industrie européenne Arcelor, met en valeur les processus de regroupement des entreprises européennes dans le but de renforcer leur position sur le marché mondial.

Ce processus traduit une volonté d’occuper une position dominante, une obligation de taille critique dans un contexte de mondialisation plus poussée des marchés, et ce processus de regroupement contraint ces entreprises à se lancer dans des processus de restructuration.

La restructuration d'une entreprise se compose de deux parties : la restructuration financière et la restructuration économique. Un plan de restructuration nécessite des efforts ou un sacrifice des parties prenantes. Il est généralement constitué d'une recapitalisation et d'une renégociation des créances. La restructuration opérationnelle peut se traduire par des réductions d'effectifs, l'arrêt ou la cession d'activités.

Il s'avère ainsi que la mondialisation actuelle et les contraintes nouvelles qui existent poussent les industries à se regrouper et à remettre en cause leurs stratégies actuelles c'est-à-dire leurs principales orientations choisies pour permettre leur survie, leur croissance et leur insertion optimale sur le marché.

On peut donc se demander quelles sont les contraintes qui pèsent sur les industries européennes et quelles sont les priorités assignées à ces orientations par les principaux acteurs des entreprises (actionnaires, managers), qui poussent les industries européennes à se restructurer? Pourquoi les industries européennes se restructurent elles?

Plan détaillé:

I) l'Europe est

en relation

  • Hannah arendt
    37053 mots | 149 pages
  • Le capitalisme sans capital
    162282 mots | 650 pages
  • Marketing
    243423 mots | 974 pages
  • marketing
    240270 mots | 962 pages