Moesta et errabunda

653 mots 3 pages
Analyse linéaire :

Le titre : Moesta et Errabunda

en latin: - déclinaison féminine: "Triste et Vagabonde " (=>Agathe ou l'âme de l'auteur) - déclinaison neutre: "choses Tristes et Vagabondes " (souvenirs ?) La référence au latin peut être interprétée comme un retour à l'origine : - de la langue (le latin), - à l'enfance (Baudelaire était très fort en latin dans son enfance).

On peut aussi remarquer que le titre est rythmé; de plus, sa sonorité rappelle "Agathe".

Le mouvement

On peut remarquer une formation en deux fois trois strophes :
Un "Elan" (les trois premiers paragraphes) qui tend vers le Paradis qui se dérobe, amenant la "Retombée" (les trois derniers paragraphes). Dans les trois premières strophes, les deux "entités", une masculine et une autre féminine aspirent à autre chose ("Loin! loin!"). Ce désir est effacé dans les trois dernières strophes par la reconstruction par la mémoire d'un Eden (le thème du Paradis y est très présent).
Toutefois, si ce poème comporte deux parties, la similitude des thèmes abordés, de la construction, du ton, et surtout la note interrogative continue et répétitive de l'auteur se demandant si rejoindre ou recréer ce paradis est encore possible nous permet de voir une unité dans ce poème.

L'évasion des trois premiers paragraphes est un départ dans l'espace (éloignement physique) et dans le temps (retour à l'enfance => thème récurrent chez Baudelaire) et est modulée sur deux thèmes: la mer et le paradis qui semblent être des moyens de rejoindre ce paradis perdu.

Agathe

Vient du Grec "la toute bonne" => paradis. Elle est plus une présence rêvée qu'une vraie femme car: - Aucune description physique - Elle est nommée
Ces deux points contrastent avec les femmes habituelles de l'oeuvre de Baudelaire: elles sont souvent longuement décrites et jamais nommées.
Agathe ne semble avoir qu'un coeur ("est-il vrai que parfois le triste coeur d'Agathe..."). Cette

en relation

  • Moesta et errabunda
    813 mots | 4 pages
  • Moesta errabunda
    669 mots | 3 pages
  • Moesta et errabunda
    431 mots | 2 pages
  • Moesta Et Errabunda De Baudelaire
    791 mots | 4 pages
  • Commentaire moesta et errabunda
    843 mots | 4 pages
  • Commentaire baudelaire "moesta et errabunda"
    1695 mots | 7 pages
  • baudelaire commentaire Moesta et errabunda
    609 mots | 3 pages
  • Baudelaire les fleurs du mal moesta et errabunda
    1262 mots | 6 pages
  • Disseration charle bodelair
    2278 mots | 10 pages
  • Commentaire composé
    940 mots | 4 pages