Moha le fou, moha le sage

1882 mots 8 pages
Dans une interview pour la revue française Lire, vous avez dit: «La littérature ne change ni l'homme ni la société, pour autant l'absence de littérature rendrait l'homme encore plus infréquentable». A votre avis à quoi sert la littérature ? La littérature est nécessaire lorsqu'elle se présente sous forme de romans historiques ou de fiction. Il faut préciser que l'impact n'est pas immédiat, la littérature sert à façonner les mentalités et des fois donne des idées pour changer la société.
Cela étant, il est clair que la littérature seule, ne pourra changer aucune société. Les idées, les actes, les hommes, l'économie et la politique participent et se conjuguent pour parvenir au changement.

Est-ce le cas pour la société marocaine ?

Le Maroc ne fait pas l'exception. Vous savez, même les personnes qui n'ont pas eu la chance d'apprendre à lire et à écrire ont leur propre manière de consommer la littérature, leur propre culture, la société marocaine vit avec ce besoin de rêve, de l'ailleurs. On dit que les gens lisent moins qu'avant, pourtant les écrits sont de plus en plus nombreux aussi bien en arabe qu'en français. Au Maroc, on a négligé cet aspect essentiel de la vie quotidienne qui est la lecture comme réflexe quasi automatique chez les enfants et les adultes et ce n'est pas trop tard pour y remédier.

Une société qui ne lit pas est une société qui se fait mal.
En général, on essaie d'y remédier à travers la lecture des journaux, certes c'est une bonne chose mais ce n'est pas de la littérature.

Ceci n'est-il pas lié au prix du livre encore cher par rapport au niveau de vie ?

Non, ce n'est pas une question de prix ou d'argent, il y a les bibliothèques, les livres de poches. Malheureusement, au Maroc, ceux qui ont les moyens n'achètent pas les livres et ceux qui veulent lire n'ont pas les moyens. C'est une éducation qui nous manque. Si les parents ne lisent pas, les enfants risquent de ne pas ouvrir un livre.

Vos écrits sont en majorité puisés

en relation

  • Analyse de moha le fou moha le sage
    6576 mots | 27 pages
  • Le discours de la raison et le discours de la déraison dans le romane de tahar ben jelloun "moha le fou moha le sage"
    9365 mots | 38 pages
  • dissértation: Tahar Ben Jelloun: de l’univers carcéral à la libération
    40921 mots | 164 pages
  • moha le fou
    639 mots | 3 pages
  • Guerre civile d'espagne
    2994 mots | 12 pages
  • Moha le feu moha le sage
    4274 mots | 18 pages
  • La nuit sacrée tahar benjelloun
    1351 mots | 6 pages
  • La boîte à merveilles
    1580 mots | 7 pages
  • Litterature marocaine yc
    563 mots | 3 pages
  • La litterature marocaine d'exp. française
    647 mots | 3 pages