Molière, commentaire

1108 mots 5 pages
INTRO : Molière, de son vrai nom Jean-Baptiste Poquelin, a vécu au XVIIe siècle. Ce fut un acteur et un dramaturge de théâtre : il reste l'un des auteurs les plus joués et les plus étudiés. Molière est classé traditionnellement dans le classicisme. Le texte que nous allons étudier est un extrait de l'acte V de la scène 4 des Femmes Savantes, écrites par Molière : c'est son avant-dernière pièce de théâtre qui a été représentée pour la première fois, en 1672, soit un an avant sa mort. Comédie de mœurs notamment sur l'éducation des femmes, cette comédie est composée en 5 actes et est écrite en vers, plus précisement : en Alexandrins. Cette pièce appartient à l'époque du classissme, qui a comme principe l'harmonie, la conformité et l'équilibre. Il convient d'étudier le dénouement et plus précisement, les particularités de celui ci. Ainsi quelles sont les particularités de ce dénouement ? Dans un premier temps, nous verrons les prétendants d'Henriette et la nature de leur amour. Puis dans un second temps, nous étudierons la scène finale de la pièce, le retournement de situation. Comment et par qui le coup de théâtre survient, qui sera le raisonneur.

Trissotin offre un mariage d'interet, contrairement à Clitandre, qui pour lui est mariage d'amour, à Henriette. Les caractères des deux prétendants s'opposent.

Trissotin, un pédant, fier de lui. Il se vente d'être un grand connaisseur en lettres et en sciences, il est tout juste bon à faire des vers, que seul Philaminte, Bélise et Armande apprécient “ Votre prudence est endormie, de traiter magnifiquement et de loger superbement votre plus cruelle ennemie.”Molière se moque de trissotin, du pédantisme par l'intermiédiaire des femmes savantes.Il ne s'intéresser qu'aux femmes savantes, qui mènent par le bout du nez. Il les flattent en leur montrant qu'il est bien cultivé. Il s'intéresse qu'aux savantes plus pour leur argent que pour leurs érudition. C'est pour cette raison ci qu'il veut épouser Henriette,

en relation

  • Commentaire moliere
    533 mots | 3 pages
  • Commentaire moliere
    887 mots | 4 pages
  • commentaire molière
    368 mots | 2 pages
  • Commentaire misanthrope molière
    3190 mots | 13 pages
  • Commentaire sur le tartuffe de molière
    490 mots | 2 pages
  • commentaire moliere le misanthrope
    392 mots | 2 pages
  • Commentaire : molière, le tartuffe
    1046 mots | 5 pages
  • Commentaire composé l'avarre de moliere
    623 mots | 3 pages
  • Commentaire molière , le monologue d'harpagon
    887 mots | 4 pages
  • Commentaire École des femmes Molière
    704 mots | 3 pages