molière

Pages: 5 (1046 mots) Publié le: 6 janvier 2015
COMMENTAIRE DE TEXTE

L'Ecole des Femmes
Acte IV, Scène 1
Molière


Jean Baptiste POQUELIN, plus connu sous le nom de scène de Molière, est né a Paris en 1622. Il perd sa mère très jeune et découvre le goût du théâtre grâce à son grand-père.
Après de brillantes études d'avocat, il se lance dans le théâtre grâce aux époux BEJART et parcourt la France à leurs cotés durant dix ans, sanssuccès.
En 1659 il écrit l'école des femmes qui lui vaut succès et renommée. Il y aborde un point majeur de l'époque : l'éducation des filles en se moquant d'un homme terrifié par l'idée d'être trompé par sa femme.
Cette pièce confirme le succès naissant de Molière car elle utilise pour la première fois la farce de la comédie, en vers, tout en traitant des sujets de la vie de société.
Dans cecommentaire nous nous proposons d'étudier un extrait de cette pièce et plus précisément la scène 1 de l'acte 4.
Il s'agit d'un monologue tenu par Arnolphe le personnage principal de la pièce.
L'étude portera tout d'abord sa construction puis se poursuivra par l'analyse des sentiments éprouvés par Arnolphe durant la scène.


Arnolphe est un homme qui est terrassé à l'idée d'être trompé. Pouréviter cela il décide d'épouser une jeune fille élevée dans un couvent et maintenue dans l'ignorance. Il pense qu'ainsi elle lui restera fidèle... Cette jeune fille naïve s'appelle Agnès, mais à sa sortie du couvent, elle tombe amoureuse d'Horace, un charmant jeune homme. La scène étudiée intervient au moment où Arnolphe réalise qu'Agnès ne lui sera plus promise.
Il s'agit d'un monologue,relativement long, puisque composé de 31 vers, tous en alexandrins.
Cette méthode permet de faire le lien entre les différentes parties de la pièce tout en servant de cadre à la description des sentiments.
Ce monologue marque effectivement la fin du 3e acte et le début du 4e. Il permet au spectateur d'assister à une réflexion sur ce qui s'est passé auparavant. En complément de la coupure naturellede l'entracte, il permet d'aborder l'acte suivant sur un rythme différent.
Arnolphe parle comme s’il était seul sur scène, mais c’est surtout un moyen de faire connaître aux spectateurs ses états d’âme ("J'étais aigris, fâché, désespéré contre elle"), ses conflits intérieurs ("Plus en la regardant je la voyais tranquille, plus je sentais en moi s'échauffer une bile"), ou les intentions secrètesqui l'animent ("Vous aurez beau tourner : ou j'y perdrai mes peines, ou je rendrai, ma foi, vos espérances vaines, et de moi tout a fait vous ne vous rirez point").
Ses projets sont également visibles grâce à la présence d’impératifs et de futurs (« Et j'en aurai chéri la plus tendre espérance.») montrant que le personnage décide de faire tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher qu'Agnès nelui échappe. Aucune action précise n’est citée, Arnolphe exprime juste sa volonté de se venger, sans préciser de quelle façon ("Et de moi tout à fait vous ne vous rirez point.").
La ponctuation du monologue est également tres importante, elle est constituée de nombreux points d'exclamation permettant d'accentuer les sentiments d'Arnolphe ("De quel œil la traitresse a soutenu ma vue ! ").Les différents sentiments que nous allons découvrir au cours du monologue seront multiples, variés et même contradictoires.

Des vers 1 à 4, Arnolphe est anxieux et s'interroge beaucoup sur ce qu'il va devoir faire pour empêcher qu'Horace ne contrarie ses plans ("Et de mille soucis mon esprit s'embarrasse.").
Les vers 5 à 8 sont très importants dans la compréhension du monologue; Arnolphe seremémore les faits et gestes d'Agnès des actes précédents. Il est encore choqué par son attitude, elle qui ne semble pas réaliser qu'elle a commis une faute grave ("On dirait à la voir qu'elle n'y touche pas.")
Des vers 9 à 12, Arnolphe éprouve de la colère mais également de l'amour. On dirait d'ailleurs que cet amour grandit en même temps que sa colère.
Des vers 13 à 18, Arnolphe nous explique...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Molière
  • Molière
  • Molière
  • Molière
  • Moliere
  • Moliere
  • Molière
  • Moliére

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !