Mon intro partie 1

584 mots 3 pages
Le terme comédie évoque majoritairement des pièces déstinés à amusé. D'ailleurs, chacun connait au moins une pièceou un personnage réputé pour son comique,cependant,la comédie ne se reduit pas à un seul aspect.
Nous verrons que si la comédie s'emploie par susciter le rire, elle vise aussi d'autre but.
La comédie joue sur différent procédés : le comique de situation,le comique de geste, de mot et de caractère. Les coups de bâton, donné par Scapin, à son maitre, durant l'une de ses fourberies par exemple, provoquent le rire général, car,Molière, s'est inspiré sur le comique de geste et de mots. Lorsque des personnages ont des défauts, l'auteur utilise le comique de caractère pour s'appuyer sur ces défauts et ainsi,pouvoir faire rire le lecteur comme dans le malade imaginaire,Argon à toujours l'impression d'être malade. Si la comédie fait rire, c'est parce que chacun y trouve un vécu, et que, la comédie est le reflet de l'homme et de la société,sachant que,de ce fait, la peinture de leurs vice et de leur ridicule peut amener à corriger les hommes "Ridendo Castigat Mores" Tout d'abord,l'objectif principale d'une pièce de théâtre est de distraire le spectateur. D'une part, le théâtre offre une situation originale et amusante au spectateur. Pour commencer, George Feydeau utilise le comique de situation dès la 1er scène de "on purge Bébé" Les didascalies utilisées par Rose traduisent son incompréhension, « qui ne comprend pas », « comme pour se justifier », « ahurie », « voulant avoir compris ». De ce fait le spectateur l’imagine simple d’esprit,cependant, Follavoine

en relation

  • La famille est -elle en crise, intro et partie 1
    367 mots | 2 pages
  • Commentaire la cour du lion intro et partie 1
    416 mots | 2 pages
  • ENT 0 1 Intro sce po synthe se 1e re partie 1
    3486 mots | 14 pages
  • Module 1
    2120 mots | 9 pages
  • Solux clairage hybride design
    26812 mots | 108 pages
  • assembleur 64bit
    3302 mots | 14 pages
  • Fiche de lecture
    1010 mots | 5 pages
  • droit
    470 mots | 2 pages
  • Kjlk
    267 mots | 2 pages
  • Droit
    855 mots | 4 pages