Monde

534 mots 3 pages
Au XVIIIe siècle, la mode est à l’orientalisme et à la critique sociale. Voltaire réunit ces deux tendances dans son conte philosophique, Le Monde comme il va, paru en 1748. Babouc, un Scythe, doit examiner Persépolis, en vérité la société française, pour en rendre compte à l’ange Ituriel, qui décide finalement de « laisser aller le monde comme il va ». En guise de rapport, il remet à ce dernier une statue, allégorie de la ville, ce qui fait dire à un commentateur : « Le monde comme il va, c’est presque le monde comme il devrait aller. Certes, la statue que Babouc remet à Ituriel n’est pas toute en or, mais il est évident que l’or largement y prédomine, et que telle quelle, elle constitue une assez belle œuvre d’art. » On pourra, après examen de cette appréciation, se demander en quoi, malgré ses imperfections, la statue est une œuvre d’art et en quoi la clémence d’Ituriel correspond aux idées de Voltaire sur l’homme et la société. Ce qui frappe dans le jugement du commentateur sur la statue, allégorie de la société, ce sont les modalisateurs, atténuateurs d’intensité, marqués par les adverbes exprimant le degré « c’est presque le monde comme il devrait aller » ou encore « la statue [...]n’est pas toute en or ». Le monde, à l’image de la statue, tend vers un idéal mais comporte des imperfections. Cependant le résultat « constitue une assez belle œuvre d’art », c’est-à-dire un assemblage harmonieux entre les métaux vils et précieux, entre le bien et le mal. Cette idole, commandée par Babouc, une figure malicieuse du diable, présente donc à l’ange, alias Dieu, sa créature composite, c’est-à-dire l’homme ! Et l’ange-Dieu, dans sa grande clémence sauva la créature. Voltaire pose donc en fait la question du mal et du rachat de l’homme mais il va appliquer cette réflexion plus prosaïquement à la société de son temps. Les défauts de la société, figurés par les métaux vils qui constituent une partie de la statue, sont d’abord largement visibles au cours de

en relation

  • Un monde sans monde
    1786 mots | 8 pages
  • Le monde
    714 mots | 3 pages
  • le monde
    1104 mots | 5 pages
  • Le monde
    65043 mots | 261 pages
  • Monde
    20382 mots | 82 pages
  • Le Monde
    3173 mots | 13 pages
  • le monde
    3135 mots | 13 pages
  • Le monde
    8967 mots | 36 pages
  • Le monde
    2127 mots | 9 pages
  • Le monde
    371 mots | 2 pages