monnaie unique

Pages: 35 (8671 mots) Publié le: 6 janvier 2015
FICHE DE LECTURE




MIRAGES ET MIRACLES DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION






Auteurs : Nora Hervé, Rosé Philippe, Meston Francis
Edition : Village mondial
Paru le : 08/10/2002





Auditrice : Badja Djamila
DESS : Développement des Systèmes d’Organisation
Année universitaire : 2004-2005
SOMMAIRE

Postulats et hypothèses 3
Résumé de l’ouvrage 4
Critiques etdiscussion 21
Actualités 25
Bibliographie 31



Postulats et hypothèses

Les technologies de l’information sont le support de la stratégie de l’entreprise. Les managers aux commandes de la stratégie ont fait dans le passé des choix non judicieux, victimes des modes véhiculées par les marchands de la technologie. En effet, malgré des investissements conséquents, les choix technologiquesn’apportent pas les résultats escomptés en productivité.

Le manager doit comprendre que l’informatique n’est qu’un outil. Aussi merveilleux soit-il, il ne peut faire de miracle dès lors qu’il ne répond pas aux besoins de l’entreprise ou qu’on ne sait pas s’en servir ! L’informatique est certes source de progrès et de performance… à condition que les choix soient judicieux et que les règles de l’artsoient respectées.
Ce qui fait la valeur de la technologie, c’est son utilisation. Or il est difficile d’évaluer ou d’optimiser cette utilisation si le manager, l’informaticien et l’utilisateur ne se parlent pas.
Les partenaires technologiques sont multiples et tendent à reléguer au second plan l’informaticien interne. Pourtant, ce dernier est le mieux placé pour guider les choix etl’utilisation des technologies.

La réflexion, le pragmatisme, le dialogue et la pédagogie sont les solutions offertes aux managers pour déjouer les mirages des technologies de l’information.



Résumé de l’ouvrage



I
Managers et stratégies
Le pragmatisme contre les modes


1. Managers, que croyez-vous ?


L’an 2000 et l’euro ont été 2 chantiers salutaires.

Le bogue de l’an 2000était prévisible depuis 1960. A l’époque, l’espace mémoire coûtait cher d’où la décision de coder les dates sur 2 caractères au lieu de 4. La survie des vieux Systèmes d’information jusqu’à l’an 2000 a surpris plus d’un et explique une anticipation tardive, démarrée qu’à partir de 1995.

6 entreprises sur 10 ont profité de l’an 2000 pour anticiper la rénovation de leur système depuis 1995, alorsque le reste des entreprises ont cédé à la panique venue d’outre-Atlantique et ont dépensé des sommes énormes pour limiter les dégâts de dernière minute.
Ce gâchis n’est rien comparativement aux entreprises de l’outre-atlantique où règne un sentiment d’incompréhension vis à vis des budgets peu élevés consacrés par les européens au bogue de l’an 2000. L’explication réside dans l’anticipation et laréflexion caractérisant le pragmatisme de l’entreprise européenne. A Contrario les américains savent travailler vite et n’hésitent pas à « jeter » pour faire autre chose toujours aussi vite.

La réussite du passage à l’an 2000 s’explique par la mobilisation générale de l’entreprise. La crainte que l’entreprise ne s’arrête a mobilisé les directions générales. L’objectif de survie a, en effet,motivé et mobilisé l’ensemble des collaborateurs dans une approche transversale.

A contrario, le chantier lié à l’euro a été plus complexe à mettre en ouvre. Il a été vécu comme une contrainte dont on pouvait se passer. L’entreprise a mis du temps à comprendre les règles du jeux, finalisées qu’à l’été 2001, 6 mois avant la date fatidique.
E-Business et autres modes

Si l’an 2000 a été unchantier salutaire, les modes technologiques ont crée des dégâts collatéraux dans l’entreprise.
Attirés par une mode du e-business, vantée par les consultants, évangélisée par les organisations professionnelles et la presse, les managers ont succombé à l’affirmation : « si vous ne faites rien, …vous êtes dépassé, has been, Et si vous n’avez encore rien fait, c’est déjà trop tard ! »

Les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • monnaie unique
  • La monnaie unique
  • La monnaie unique
  • Monnaie unique
  • monnaie unique, monnaie inique ?
  • Les enjeux de la monnaie unique
  • Euro, la monnaie unique
  • Évolution vers la monnaie unique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !